Lloris: "Ne pas s'arrêter là !"

  • A
  • A
Lloris: "Ne pas s'arrêter là !"
Partagez sur :

Dans l'avion qui ramenait les Lyonnais de Russie mercredi soir, il y avait, au moment du décollage, une joyeuse ambiance à bord. "Cela montre que le groupe vit bien" apprécie Hugo Lloris, un des joueurs à avoir improvisé une "chenille" dans l'appareil. Mais le gardien de l'OL a déjà tourné la page du Rubin Kazan et pense à Montpellier, "une équipe pouvant prétendre aux six premières places", que les Gones affrontent samedi soir.

Dans l'avion qui ramenait les Lyonnais de Russie mercredi soir, il y avait, au moment du décollage, une joyeuse ambiance à bord. "Cela montre que le groupe vit bien" apprécie Hugo Lloris, un des joueurs à avoir improvisé une "chenille" dans l'appareil. Mais le gardien de l'OL a déjà tourné la page du Rubin Kazan et pense à Montpellier, "une équipe pouvant prétendre aux six premières places", que les Gones affrontent samedi soir. Hugo, Lyon est-il libéré d'un poids depuis mercredi soir ? C'est vrai qu'au niveau du club, des joueurs, des supporters, la satisfaction est générale. Pour ne parler que des joueurs par exemple, ce barrage était un défi important à relever pour notre progression, pour notre épanouissement: nous sommes venus à Lyon pour réaliser de belles choses. Voilà, avec cette qualification donc, tout le monde s'y retrouve. Même si cette affiche devant le leader montpelliérain arrive très vite après ce déplacement en Russie, on imagine que la qualification permet d'aborder tout de même ce match dans des dispositions assez bonnes, non ? Psychologiquement, bien sûr, c'est un avantage: c'était important de relever ce challenge pour entretenir la dynamique et lancer réellement notre saison. Maintenant, il est évident qu'on ressort de ce déplacement avec un peu de fatigue ; à nous de bien récupérer... En tout cas, devant nos supporters, cela va être un beau match à jouer et ce serait bien de partager avec eux cette qualification avec une victoire. Ce serait vraiment bien pour clôturer ce mois d'août. Mais quel est le plus à craindre pour l'OL: son manque de fraîcheur physique ou la qualité de Montpellier ? Un peu des deux. Montpellier est une très bonne équipe, elle le prouve en ce début de saison. De notre côté, il est évident que nos esprits étaient jusqu'ici surtout tournés vers cette qualification pour la Ligue des Champions mais on va essayer de mettre tous les ingrédients pour gagner ce match-là. Si Montpellier a neuf points aujourd'hui, cela démontre qu'elle est l'équipe la plus en forme actuellement de notre championnat, il faudra faire attention. Ce n'est jamais évident de passer en trois jours d'une compétition à une autre... C'est sûr: l'entame de match est souvent compliquée, on a du mal à se remettre dedans... Mais bon, ce sont des paramètres que l'on doit apprendre à maîtriser. Il n'y a de toute façon pas trop de questions à se poser. Ce match, il faut le jouer à fond, sortir sans regret.... On aura le temps de récupérer ensuite (allusion à la trêve internationale, ndlr). "Cela reste fragile" Ne craigniez-vous pas que l'OL se contente du match nul, pas forcément déshonorant vu les conditions, alors que l'équipe vient déjà de perdre quatre points lors des deux dernières journées ? On verra déjà la façon dont on va jouer, le scenario du match aussi... Mais ce qui est sûr en revanche, c'est que nous, joueurs, on va se préparer à fond pour cette rencontre et entrer sur la pelouse pour l'emporter. C'est un match important, dont les trois points pourraient valoriser notre mois d'août avec une qualité de jeu qui nous donnerait espoir. Avec trois points de plus, vous en seriez à huit après quatre journées, soit une moyenne de deux points par match ; une moyenne de champion a-t-on l'habitude de dire... Cela pourrait-il vous donner certaines idées alors que l'on annonçait une année de transition à Lyon ? Tout cela viendra naturellement, par nos performances... Le début de saison que l'on réalise jusqu'ici est intéressant, notamment avec cette qualification obtenue, mais on a conscience que cela reste fragile, qu'il faut continuer à travailler, continuer à rechercher les grandes performances pour réaliser une belle saison. Voilà, c'est très bien mais il ne faut pas s'arrêter là ! Il y a une dynamique à conserver ! Dans cette optique, une victoire ce samedi serait naturellement la bienvenue. Pour parler un peu plus de vous, Hugo, on vous a vu dégager une vraie force à Kazan mercredi, avec plusieurs arrêts décisifs... Je m'attendais à ce genre de match: plus la rencontre avançait, plus l'adversaire allait, selon moi, se créer des occasions... et c'est ce qui s'est passé. On a su être fort, solide ; même à 0-1, on a réussi à garder notre sang-froid. Tout cela montre la force de cette équipe et c'est de bonne augure pour la suite. Mais pour rester sur votre cas individuel, Rémi Vercoutre disait à la fin du match que cette soirée allait lancer votre saison ? Mais que ce soit pour moi ou pour tous les autres joueurs, on savait que c'était un match important, avec beaucoup d'enjeux. Donc, cette qualification est une bonne chose de faite mais, je le répète, maintenant, il ne faut pas s'arrêter là. Au contraire, cela doit donner des envies, nous aider à prendre conscience de la qualité de notre groupe et chercher à être le meilleur possible. A ce sujet, quels ajustements défensifs devraient être effectués, selon vous, pour stopper cette mauvaise habitude de Lyon, toujours mené au score depuis le début de saison ? Je pars du principe que le plus important est d'inscrire un but de plus que l'adversaire. Et celui-ci a aussi le droit de bien jouer et de marquer ! Dans l'état d'esprit, ce que l'on fait est très bien: on se procure beaucoup d'occasions, on en concède peu... Après, bien sûr, on ne souhaite pas prendre un but à chaque match: ce sont des petits détails et il faut les régler parce que cela pourrait nous faciliter la tâche et on ne peut pas continuer comme ça. Mais cela viendra... L'OL est-il un peu trop "en réaction" à vos yeux ? Je ne pense pas, non. Je crois que ce barrage de Ligue des Champions a jusqu'ici pas mal joué dans nos têtes: on était bien sûr concentré dans nos matches de championnat, mais peut-être avec la tête un peu ailleurs aussi... Lors du barrage aller par exemple, on a livré une grosse prestation et on y a sans doute laissé quelques forces.