Llodra tombe sur un os

  • A
  • A
Llodra tombe sur un os
@ Reuters
Partagez sur :

WIMBLEDON - Opposé à Andy Roddick au deuxième tour, Michaël Llodra s'est incliné (4-6, 6-4, 6-1, 7-6).

WIMBLEDON - Opposé à Andy Roddick au deuxième tour, Michaël Llodra s'est incliné (4-6, 6-4, 6-1, 7-6).Michaël Llodra était arrivé à Wimbledon gonflé à bloc. Il en repart avec un goût de déjà-vu. Quart de finaliste au Queen's et vainqueur du tournoi d'Eastbourne, le Parisien espérait franchir le deuxième tour du Grand Chelem londonien pour la première fois de sa carrière en dix participations. C'est raté. La faute à un Andy Roddick solide sur les points importants et un sérieux coup de moins bien entre la fin du deuxième et le début du quatrième set. Une ouverture bien trop grande pour que l'Américain, trois fois finaliste au All England Club, ne s'y engouffre pas. Au final, une victoire logique en quatre manches pour le n°7 mondial (4-6, 6-4, 6-1, 7-6).Depuis le début de la saison 2010, Llodra voulait réparer cette étrange anomalie, celle qui l'empêche de briller à Wimbledon malgré un jeu d'attaque idéal pour le gazon anglais. Et il s'en est donné les moyens. Tout d'abord en sacrifiant un peu la terre battue (quatre tournois disputés seulement), puis en peaufinant ses réglages dans le jeu vers l'avant. L'arrivée d'Amélie Mauresmo dans son entourage, en tant que conseillère pour la période sur herbe, a également porté ses fruits puisque Llodra s'est présenté à Londres avec un bilan plus que correct de huit victoires en neuf matches. « Je n'ai jamais été aussi bien physiquement, dans la tête et tennistiquement », a-t-il même lâché après son succès au premier tour contre Witten.Roddick efficace sur les balles de breakMais l'obstacle proposé par Roddick était trop dur à franchir. L'entame de match du Français laissait pourtant présagé d'une possible surprise. Solide sur son engagement (aucune balle de break à défendre dans le premier set), Llodra se montrait plus inspiré dans le petit jeu. Avec la première manche en poche (6-4), le protégé de Rémi Barbarin attaquait le deuxième set sur les mêmes bases, se procurant deux balles de break dès le premier jeu. Mais il manquait l'occasion, notamment la deuxième avec un smash jouable qu'il laissait retomber devant la ligne de fond de court avant que Roddick ne prenne le filet d'assaut. Le Parisien craquait sur la première balle de break à défendre, au plus mauvais moment, à 5-4 en faveur de l'Américain. Un retour plongeant et voilà les deux hommes à une manche partout (6-4).Llodra entrait alors dans une spirale négative, lâchant deux fois son engagement dans le troisième set conclu 6-1 par le n°7 mondial. Un petit tour par les vestiaires pour se changer les idées et le Parisien revenait avec de meilleures intentions dans la quatrième manche. Les deux hommes, jamais inquiétés sur leurs mises en jeu, s'expliquaient donc dans un jeu décisif, mieux négocié par Roddick, le premier à obtenir un mini-break. Avec 100% de réussite sur les balles de break, « A-Rod » ne manquait pas sa première balle de match. Le voilà au troisième tour, un stade de la compétition que Llodra ne verra peut-être jamais...