Llodra sort le grand jeu

  • A
  • A
Llodra sort le grand jeu
@ Reuters
Partagez sur :

US OPEN - Le Parisien se qualifie pour le 3e tour après un succès sur Hanescu.

US OPEN - Le Parisien se qualifie pour le 3e tour après un succès sur Hanescu. Malgré un pied gauche douloureux et un passé assez peu glorieux sur les courts américains, Michaël Llodra a déjà réussi son US Open 2010. Le Parisien, tombeur de la tête de série n°7 Tomas Berdych en trois sets pour son entrée en matière, a confirmé sa belle forme vendredi devant Victor Hanescu. Le gaucher a eu besoin de trois breaks pour se défaire du Roumain en trois manches (7-6, 6-4, 6-2) et ainsi gagner deux matches consécutifs à New York pour la deuxième fois de sa carrière. Huitième-de-finaliste de la quatrième levée du Grand Chelem de la saison en 2004, «Mika» est déjà assuré d'obtenir le meilleur classement de sa carrière à la sortie de l'US Open. Le 35e joueur mondial peut, surtout, si son service et sa volée demeurent aussi tranchants que lors de ses deux premiers matches, espérer aller plus loin dans le tableau. En sortant Berdych, Llodra s'est ouvert le tableau et son prochain adversaire, Tommy Robredo, n'a rien d'un obstacle insurmontable. L'Espagnol, en perte de vitesse depuis deux saisons, a néanmoins privé Llodra d'un match face à son pote et partenaire de double Julien Benneteau, lequel a été contraint à l'abandon sur le court n°11. Paire, plus dure est la chute Le Bressan, après avoir été pris de nausée lors de son premier tour victorieux face à Stepanek, n'a cette fois-ci pas pu surpasser une blessure au poignet gauche survenue au début du deuxième set. Ressentant comme une décharge en tenant un passing de revers, Benneteau, qui avait perdu la première manche (4-6), a continué jusqu'au début du tie-break de la seconde mais, après avoir disputé trois points et dû servir à la cuiller en raison de son incapacité à lancer la balle, s'est décidé à jeter l'éponge. Llodra tentera donc de venger son pote dans deux jours avec au bout une place en deuxième semaine de l'US Open. La deuxième semaine, Jérémy Chardy, Benoît Paire et Adrian Mannarino ne la verront pas. Pas plus que Virginie Razzano. Dernière représentante tricolore du tableau dames, la Nîmoise a buté sur Ana Ivanovic au troisième tour. Après avoir mené 5-4, la Française a volé en éclats, concédant les neuf derniers jeux (7-5, 6-0). Les regrets sont plus vifs chez Paire qui a servi pour le match à 5-4 dans la quatrième manche de sa rencontre face à Feliciano Lopez. Mais le 163e joueur mondial, issu des qualifications, n'a pas réussi à conclure et a ensuite craqué dans le set décisif (6-4, 6-7, 5-7, 7-6, 6-2). Lui aussi passé par les qualifs, Adrian Mannarino n'a pas pesé lourd face à Fernando Verdasco. Le Francilien n'a résisté que pendant 1h52, temps durant lequel il a inscrit cinq jeux (6-1, 6-2, 6-2). Enfin, Jérémy Chardy, après un bon départ, s'est cassé les dents sur le jeu de Daniel Gimeno Traver, pas le plus connu des joueurs espagnols (4-6, 6-2, 6-0, 7-6). Le Palois n'avait peut-être pas bien digéré sa probante victoire sur Gulbis en entrée.