Ljubicic, la belle surprise !

  • A
  • A
Ljubicic, la belle surprise !
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Après, Djokovic et Nadal, Ljubicic a battu Roddick en finale d'Indian Wells.

TENNIS - Après, Djokovic et Nadal, Ljubicic a battu Roddick en finale d'Indian Wells. Il ne devait pas se manquer. Après avoir créé deux belles sensations à Indian Wells en écartant de sa route Novak Djokovic et Rafael Nadal, Ivan Ljubicic aurait regretté longtemps de ne pas finir cette semaine en beauté. Deux jours après avoir célébré son anniversaire, le grand Croate de 31 ans n'a pas failli ce dimanche face à Andy Roddick. L'Américain perd au passage sa deuxième finale de l'année sur ses terres, après celle de San Jose à la mi-février, défait par Fernando Verdasco. Mais tous les objectifs étaient braqués sur un Ivan Ljubicic impeccable dans son costume du revenant, lui qui grimpa jusqu'au troisième rang mondial en 2006. Tombeur de Djokovic en huitièmes de finale et de Nadal en demies, Ljubicic est le premier joueur classé au-delà de la 20e place (26e) à s'imposer dans un Masters 1000, le premier de sa carrière après trois échecs en finale, depuis l'Argentin David Nalbandian à Bercy en 2007. Pour les statisticiens, il est également le deuxième tennisman le plus âgé à marquer son nom au palmarès de l'épreuve, derrière Jimmy Connors en 1984 de cinq mois son aîné à l'époque. Jankovic sept mois après Le Croate n'avait plus soulevé un trophée de l'ATP depuis l'année dernière à Lyon et nul doute que celui d'Indian Wells revêt une importance toute particulière. Il confirme que Ljubicic est revenu à son meilleur niveau ou presque et que la trentaine n'est pas un frein à l'excellence. Et certainement pas à son mental d'acier dont il fit preuve devant Roddick en négociant parfaitement les deux jeux décisifs, un peu à l'image de celui du dernier set remporté devant Nadal la veille. Dimanche, il trembla tout de même un petit peu au moment de conclure en laissant revenir l'Américain de 2-6 à 5-6 avant de boucler l'affaire en un peu plus de deux heures (2h07), 7-6 (3), 7-6 (5). Avec 21 aces, contre 12 à Roddick, celui qui s'entraîne avec Riccardo Piatti depuis tant d'années a également rappelé quel redoutable serveur il peut-être. Un peu plus tôt, la Serbe Jelena Jankovic avait dominé Caroline Wozniacki (6-2, 6-4). L'ex-numéro un mondiale s'adjuge, là aussi à la surprise générale tant le plateau était relevé en Californie, un premier titre depuis août dernier à Cincinnati, son 12e en carrière. "En jouant de cette manière, je sais que je peux remporter de plus grands tournois. C'est ce que je vais m'attacher à faire, briller en Grand Chelem", déclarait-elle après le match. Si elle continue sur cette lancée, pourquoi ne pas y croire.