Ljubicic brise le rêve

  • A
  • A
Ljubicic brise le rêve
Partagez sur :

TENNIS: Le Croate Ivan Ljubicic a dominé le Français Michael Llodra en finale du Grand Prix de Tennis de Lyon.

En dominant Michael Llodra en deux sets dimanche en finale du Grand Prix de Tennis de Lyon (7-5, 6-3), Ivan Ljubicic a mis fin au rêve du Français de triompher devant son public. Déjà vainqueur de la compétition en 2001, le Croate semble avoir retrouvé une seconde jeunesse à 30 ans et ajoute ainsi une ligne à son palmarès, grâce à la neuvième victoire en simple de sa carrière. Après une saison minée par les blessures, Ivan Ljubicic a remporté dimanche le tournoi de Lyon au détriment de Michaël Llodra en finale. Un retour plutôt inattendu, qui s'est effectué lors de cette semaine au détriment des Français, qui avaient pourtant placé un contingent record de sept joueurs en quarts de finale sans pour autant réussir à remporter le trophée. La dernière performance du genre remontait au tournoi de Bordeaux, il y a... 18 ans, en 1991. Cette année-là, Guy Forget avait eu le bon goût de l'emporter. Le public lyonnais n'est toutefois pas resté sur sa faim, spectateur d'une finale de qualité entre deux revenants au premier plan. Une rencontre de serveurs comme prévu, qui a donc tourné à l'avantage du Croate, plus concentré aux moments importants et qui a surtout su se montrer plus régulier sur son engagement. Sans trop de surprise, les deux hommes, breakés seulement une seule fois depuis le début du tournoi avant cette finale, enchaînent les jeux de service en leur faveur. Llodra est d'abord plus puissant que Ljubicic sur sa première balle et enchaîne les aces avec plus de facilité. A 3-2 en faveur du Croate, le pensionnaire du Team Lagardère sauve les deux premières balles de break de la partie grâce notamment à un nouvel ace, mais les jeux de service du Français deviennent au fur et à mesure les plus accrochés. Encore mené 0-30 à 4-3 en sa défaveur, Llodra sauve et gâche dans la foulée ses deux premières balles de break. Les deux hommes se dirigent vers un tie-break, mais le Croate réalise alors le seul break de la première manche au meilleur des moments pour l'emporter (7-5). Malgré un nombre d'aces plus importants (9 contre 4 pour le Français), Llodra est surtout pénalisé par le manque de régularité de sa première balle, avec 64% contre 83% pour Ljubicic, qui a recherché l'efficacité avant tout.Llodra: "Echouer si près du but, ça fait mal"Le Français breake immédiatement à l'entame de la deuxième manche, mais Ljubicic éprouve simplement le besoin de souffler. Llodra manque une balle de double break à 2-0 et le Croate enclenche alors à nouveau la machine en prenant le service sur sa quatrième balle de break pour revenir à 2-2, puis rapidement 5-2. Le 29ème mondial fait finalement respecter la hiérarchie en 1h36' de jeu (7-5, 6-3), face à un Llodra 107ème à l'ATP. Trois balles de break converties auront simplement suffi pour le Croate, heureux de matérialiser par un titre la fin d'une période de galère."Je suis très ému, j'ai beaucoup lutté avec les blessures ces derniers temps. Je vais essayer d'en profiter un maximum", déclarait Ljubicic au micro de Sport+ à l'issue de la rencontre. Pour Michaël Llodra, la pilule était amère malgré son beau parcours dans la cité des Gaules. "J'ai eu pas mal d'occasions dans ce match. Si on m'avait dit il y a deux semaines que j'irais en finale, je n'y aurais pas cru mais échouer si près du but, cela fait mal." Ljubicic terminait lui par une note d'humour, dans son discours de remise du trophée. "On a déjà évolué en double avec Michaël, et s'il veut rejouer avec moi, c'est quand il veut."