Lizeroux face à une montagne

  • A
  • A
Lizeroux face à une montagne
Partagez sur :

Après une grosse période de repos qui l'avait privé de la fin de saison 2011, Julien Lizeroux s'est résigné à se faire opérer d'un tendon du genou gauche. La lourde rééducation le prive d'ores et déjà de la saison 2012 et pose de nombreuses questions sur la suite de la carrière du double vice-champion du monde 2009. Le skieur de La Plagne fait face à un très gros défi.

Après une grosse période de repos qui l'avait privé de la fin de saison 2011, Julien Lizeroux s'est résigné à se faire opérer d'un tendon du genou gauche. La lourde rééducation le prive d'ores et déjà de la saison 2012 et pose de nombreuses questions sur la suite de la carrière du double vice-champion du monde 2009. Le skieur de La Plagne fait face à un très gros défi. Maudit genou gauche ! Après avoir enquiquiné Julien Lizeroux toute la saison dernière, voilà qu'il le prive de l'hiver 2011-2012. Le Plagnard a annoncé vendredi sur son site sa prochaine opération, rendue inexorable par le peu d'évolution d'une blessure qui l'a déjà forcé à tirer un trait sur la fin de saison dernière depuis Kitzbühel en janvier, Mondiaux de Garmisch-Partenkirchen compris. Le communiqué de Lizeroux laisse d'ailleurs apercevoir les galères récentes endurées: "J'ai repassé une IRM le 13 avril, qui a montré une désinsertion partielle de mon tendon quadricipital (au-dessus de la rotule). J'ai suivi une thérapie pendant le mois de mai pour essayer d'éviter l'opération. J'ai refait une IRM lundi dernier, le 6 juin, qui n'a montré aucune évolution positive par rapport aux images précédentes." L'échéance devenait donc inévitable, alors que son ski engagé nécessite une pleine confiance dans ses possibilités: "J'ai décidé de me faire opérer le lundi 20 juin à l'hôpital Mermoz de Lyon. Une opération lourde, qui va consister à ré-attacher à nouveau le tendon sur la rotule, et le renforcer avec une prise de greffe musculaire (demi tendineux pour les connaisseurs)." Un retour fin 2012 ? Cette opération marque le début d'une nouvelle bataille, pour un slalomeur peu épargné par les embuches tout au long de sa carrière, notamment en 2001 lors d'un slalom d'ouverture à Aspen puis en 2002 avec une fracture de la malléole externe lors du Super-G des championnats de France. S'en étaient suivis plusieurs hivers dans l'antichambre, le circuit Coupe d'Europe, avant de décoller enfin. Lizeroux connaît donc l'ampleur du défi à relever, le tout à près de 32 ans désormais. S'il imaginait peut-être pouvoir revenir en cours de saison, même sans la fameuse préparation estivale en Argentine, le Plagnard s'est résolu à la prudence. "La période de convalescence va être très longue: deux mois de béquilles avec une attelle, suivi de deux mois de rééducation douce, et je ne pourrais reprendre des activités physiques qu'à partir du quatrième mois post-opératoire. Les sports à forte contrainte seront eux prévu au delà du septième mois. En accord avec le corps médical et mes entraîneurs, je ne vais donc pas disputer de compétitions la saison prochaine." De quoi espérer revenir pour la saison pré-olympique en 2012-2013, un hiver marqué par les Mondiaux de Schladming. La station autrichienne est la Mecque du slalom, un mythe couplé d'une ambiance indescriptible. Lizeroux nous avait confié l'année dernière qu'il "rêvait de s'y imposer". A peine de quoi se consoler, tant le défi pour y parvenir paraît immense...