Lizarazu: "Une équipe à construire"

  • A
  • A
Lizarazu: "Une équipe à construire"
Partagez sur :

Consultant à l'occasion du match Angleterre-France mercredi au côté de Christian Jeanpierre sur TF1, Bixente Lizarazu revient pour nous sur le nouveau visage de l'équipe de France. Forcément déçu par le comportement des Bleus à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le champion du monde 1998 fait confiance à Laurent Blanc pour la qualification en vue de l'Euro 2012.

Consultant à l'occasion du match Angleterre-France mercredi au côté de Christian Jeanpierre sur TF1, Bixente Lizarazu revient pour nous sur le nouveau visage de l'équipe de France. Forcément déçu par le comportement des Bleus à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, le champion du monde 1998 fait confiance à Laurent Blanc pour la qualification en vue de l'Euro 2012. Bixente, cette rencontre face à l'Angleterre est-elle un test grandeur nature pour Laurent Blanc et ses troupes ? Oui et non. Oui car le match contre l'Angleterre puis contre le Brésil, ce sont de grosses affiches. C'est l'occasion de se jauger face à des grandes nations du football, car il faut être honnête, les équipes qui sont présentes dans le groupe de la France pour les qualifications à l'Euro 2012 ne sont pas des foudres de guerre. L'Angleterre connaît aussi des problèmes, elle n'arrive pas à construire une équipe nationale. Les Anglais ont beaucoup de talents individuels mais n'ont pas de collectif. C'est une rencontre amicale où il n'y aura aucun enjeu. On a envie de voir une équipe de France face à des joueurs de haut niveau, ce sera un match intéressant. Cette équipe de France new look vous séduit-elle ? Je ne peux pas dire cela. Pour l'instant, l'équipe de France est dans les temps de passage et c'est une très bonne nouvelle. Elle a réussi des matches comme celui en Bosnie (0-2), qui apparaît comme le plus abouti sous l'ère Laurent Blanc, et elle en raté d'autres, comme celui face à la Biélorussie (0-1). D'une certaine façon, je trouve qu'elle a raté aussi celui contre le Luxembourg (2-0). Mais cela me paraît normal au sortir de cette Coupe du monde 2010. On a beaucoup de richesses au milieu de terrain avec Abou Diaby, Yann M'vila sans oublier Yoann Gourcuff, Samir Nasri ou encore Alou Diarra qui s'est imposé en leader. Par contre, les interrogations persistent sur la défense et l'attaque. Vous connaissez bien Laurent Blanc, pensez-vous qu'il va opérer des changements pour ce match amical ? C'est un match amical, il n'y a pas l'obligation de faire un résultat. Mais ce n'est pas parce que l'on se connaît qu'il me raconte tout (rires). Je ne sais pas ce qu'il va faire. Je pense qu'il va continuer à bâtir sa défense en donnant plus de temps de jeu aux mêmes joueurs. Il ne devrait opérer aucun changement en défense car il sait que la marche de progression est nécessaire. En attaque, il devrait mettre des hommes d'expérience. Ce qui est important, c'est que ces résultats positifs de l'équipe de France lui permettent d'avoir deux matches amicaux pour peaufiner son équipe. C'est pas mal, car on a tendance à oublier que l'on sort d'une Coupe du monde catastrophique où Laurent Blanc a hérité d'un champ de ruines. Aujourd'hui, il a redressé la barre, même s'il y a encore beaucoup de choses à améliorer pour être un adversaire solide lors de l'Euro 2012. "Une année charnière pour Karim Benzema" La défense était l'une des difficultés de son prédécesseur, Laurent Blanc a-t-il trouvé la solution ? Non pas encore. Il donne du temps à cette défense pour qu'elle trouve des automatismes. C'est logique qu'il expérimente la charnière Philippe Mexès-Adil Rami. Tout d'abord, on attend de voir ce que va faire Philippe Mexès avec la Roma. Ensuite, Adil Rami doit épurer son jeu, mais il est efficace dans les duels ainsi qu'au niveau de la présence athlétique. Il a encore quelques soucis de concentration et veut trop en faire sur le plan de la relance. Au niveau international, il faut être précis et propre. Sur les côtés, Gaël Clichy ne s'est pas imposé à gauche alors qu'à droite, Anthony Réveillère a marqué des points et peut entrer en concurrence avec Bacary Sagna. Pour moi, la défense, c'est encore un chantier, mais on pourra vraiment les juger lorsque l'on jouera contre des attaques vraiment solides. Yann M'vila peut-il apparaître comme l'un des futurs cadres de l'équipe de France ? Il n'est qu'au début de sa carrière. Il ne faut pas oublier qu'en 2009, Yann M'vila débutait en professionnel. En l'espace d'un an, il se retrouve titulaire en équipe de France. C'est exceptionnel au vu de son talent et de sa précocité. Il a un plus que les autres jeunes joueurs n'ont pas, c'est la simplicité dans le jeu. De plus, il a une bonne lecture du jeu ainsi qu'une bonne anticipation. S'il continue comme cela, évidemment qu'il s'imposera comme l'un des cadres de l'équipe de France. Mais il faut aussi un leader comme Alou Diarra qui en impose par sa présence athlétique et son mental. Karim Benzema peut-il être le digne successeur de Thierry Henry sous le maillot bleu ? Karim Benzema en est loin. Cela fait deux ans qu'il végète. Il n'est pas titulaire au Real Madrid. Je pense que cela va être une année charnière. S'il passe le révélateur Mourinho, il ira loin, si ce n'est pas le cas, ce sera très compliqué. C'est simple, il devra s'imposer au Real. S'il n'y parvient pas, il pourra partir dès le mois de décembre par exemple dans un club moins prestigieux et sa carrière prendra un tout autre chemin. Karim a beaucoup de talent, mais on s'interroge sur son mental. "Il n'a jamais été question que les joueurs touchent leurs primes" Selon vous, les punis de Knysna ont-ils encore leur place en équipe de France ? Personne n'a demandé que les joueurs soient bannis à vie. Il y a eu des sanctions légitimes. Aujourd'hui, c'est derrière nous et il faut permettre à Laurent Blanc de construire une équipe avec des hommes qui lui paraissent les plus intéressants à la fois sur le plan du talent, du sportif et du comportement. Ils peuvent tous revenir en équipe de France. Mais attention, il faudra que Laurent Blanc arrive à défaire certains noeuds profonds... Apparemment, les joueurs de l'équipe de France voudraient toucher leurs primes du Mondial. Quel est votre sentiment ? A ma connaissance, il n'y a jamais été question que les joueurs touchent leurs primes. Ils voulaient tout reverser directement, soit à des associations soit au football amateur. Le problème, semble-t-il, c'est que la fédération pense utiliser ces fonds pour combler son déficit. Raymond Domenech poursuit la Fédération Française de Football (FFF) devant les prud'hommes, qu'est-ce cela vous inspire ? Raymond Domenech a le droit de défendre ses intérêts car pour lui, il n'a fait aucune faute grave. A ce stade de la procédure, cela ne nous appartient plus. Un juge décidera s'il aura le droit ou non à une indemnité. "Ma passion, c'est la mer" Vous venez de remplacer Jean-Michel Larqué à TF1, comment s'est déroulée cette succession ? Très bien. Avec Jean-Michel Larqué, on se connaît bien, car on vit au même endroit, au Pays Basque. On a passé une année exceptionnelle à commenter les matches de la Ligue des champions et la transition s'est passée naturellement. Vous pensez que vous aurez la même longévité que votre prédécesseur ? La seule chose que je sais, c'est que j'aime ce métier. Je m'éclate à le faire. On verra bien ce qui arrivera après. Pour l'instant, cela me plaît. Vous trouvez encore du temps pour l'écologie et la protection des océans, un combat qui vous tient à coeur ? Ma passion, c'est la mer. C'est naviguer, faire du surf, faire de la plongée. Je suis heureux sur l'eau, sous l'eau ou au bord de l'eau. Je m'implique dans une cause que je comprends, que je connais et si je peux mettre mon image au profit de cette cause, je le fais. C'est une contribution citoyenne ni plus ni moins.