Livestrong à un nouveau stade

  • A
  • A
Livestrong à un nouveau stade
@ REUTERS
Partagez sur :

La fondation contre le cancer d’Armstrong va donner son nom à un stade de Major League Soccer.

A partir de juin, le Sporting de Kansas City, l'un des 18 clubs de la Major League Soccer, le championnat de foot aux Etats-Unis, évoluera dans le Livestrong Sporting Park, du nom de Livestrong, la fondation de lutte contre le cancer créée par Lance Armstrong en 1997. Il s'agit là d'une première. Jamais en effet dans l'histoire des sports américains un stade n'a porté le nom d'une association à but non lucratif. Pour Livestrong, qui s'était cantonnée jusque-là au monde du cyclisme, il s'agit d'un nouveau stade dans une stratégie toujours plus efficace pour lever des fonds.

"Le monde du sport professionnel est un puissant vecteur de changement", s'est justifié Armstrong dans un communiqué, cité par leKansas City Star. "Ce partenariat avec le Sporting nous offre la possibilité de faire avancer la lutte contre le cancer de manière originale dans cette cette région et nous sommes impatients de commencer." Originalité de ce partenariat, Livestrong n'a rien payé pour acquérir ces droits de naming qui courent sur six ans. Au contraire, une partie des revenus liés à l'exploitation du stade - qui accueillera également des concerts - sera reversée à l'association.

L'objectif annoncé par le président du club est de lever 7,5 millions de dollars (5,4 millions d'euros) sur la durée de l'accord. Visiblement, Robb Heineman ne craint pas les effets potentiels de l'enquête pour dopage dont fait actuellement l'objet Lance Armstrong aux Etats-Unis.

Armstrong annonce la création du Livestrong Sporting Park :

Depuis sa création, il y a quatorze ans, la fondation de Lance Armstrong a déjà levé 400 millions de dollars, soit 289 millions d'euros. Son combat contre le cancer, Armstrong l'a toujours mené comme il préparait ses courses, avec minutie et sans jamais rien laisser au hasard. Et il s'est toujours appuyé sur le monde sportif pour populariser son combat. En 2004, année où il remporta le sixième de ses sept Tours de France, "LA" avait lancé avec le succès que l'on sait le fameux bracelet jaune, vendu un dollar (0,72 euro), porté aussi bien par des coureurs que par des stars ou des journalistes.

Craies Livestrong (930x620)

© MAXPPP

Depuis qu'il s'est retiré une première fois des pelotons, en 2005, Armstrong est passé sur le grand plateau avec son association. Il a lancé une équipe cycliste de moins de 23 ans au nom de Livestrong-Trek (un de ses sponsors). Puis il a médiatisé son retour dans les pelotons, fin 2008, avec des résultats (un peu), avec des symboles (beaucoup), comme ces nombres 27,5 (inscrit sur son vélo lors de son retour) ou 28 (sur son maillot lors de la dernière étape du Tour 2010), signifiant le nombre de personnes atteintes par le cancer à travers le monde.

Pour populariser sa lutte, Armstrong n'a cessé de s'appuyer sur toutes les potentialités d'Internet : vidéos, interactivité - notamment avec sa messagerie Twitter, 2.761.026 followers à date -, renvois vers des articles, ventes en ligne... En 2008, Armstrong, en businessman avisé, a même capitalisé sur la popularité de Livestrong pour lancer un deuxième site, Livestrong.com (et non .org), consacré au bien-être dans son sens large, avec notamment des conseils sur la remise en forme, l'alimentation et la gestion de carrière. En ce sens, l'accord de naming signé avec le Sporting Club est révélateur : en quelques années, Livestrong est devenu bien plus qu'une fondation, c'est aujourd'hui une marque.