Liverpool se joue des Blues

  • A
  • A
Liverpool se joue des Blues
Partagez sur :

A la traîne en championnat, Liverpool a surpris Chelsea sur sa pelouse de Stamford Bridge (2-1), dimanche après-midi lors de la 12e journée de Premier League. Glen Johnson, en toute fin de match, a offert ce précieux succès aux Reds, qui reviennent à hauteur des Blues au classement.

A la traîne en championnat, Liverpool a surpris Chelsea sur sa pelouse de Stamford Bridge (2-1), dimanche après-midi lors de la 12e journée de Premier League. Glen Johnson, en toute fin de match, a offert ce précieux succès aux Reds, qui reviennent à hauteur des Blues au classement. Et Glen Johnson a surgi... Alors que Liverpool et Chelsea se dirigeaient vers un partage des points plutôt mérité, les deux équipes ayant chacune eu leur temps fort dimanche lors de cette belle affiche de la douzième journée de Premier League, le latéral droit des Reds s'est mis tout Stamford Bridge à dos en offrant aux siens un précieux succès (2-1) à quelques minutes du coup de sifflet final. Sur une superbe transversale d'Adam, l'international anglais a enrhumé Cole d'un petit point avant de punir les Blues (87e). Un but comme une délivrance pour les joueurs de Kenny Dalglish, qui ont souffert en seconde période mais on su faire bloc quand Chelsea a poussé pour prendre l'avantage, après avoir égalisé. Au classement, les voilà de retour à hauteur de la formation londonienne avec 22 points au compteur. Toujours bon à prendre dans la course à la Ligue des champions, à laquelle ils peuvent de nouveau prétendre après cette victoire. Les Blues, qui espéraient recoller à Newcastle, voient la concurrence s'intensifier. André Villas-Boas avait choisi de faire confiance à Malouda et Mata sur les côtés pour alimenter le seul Drogba en pointe. Des choix qui ont failli être payants d'entrée puisque l'ailier espagnol, d'une volée hors cadre (11e), a été le premier à inquiéter Reina. C'est ensuite le buteur ivoirien qui s'est illustré en faisant trembler les filets sur un coup franc... mais du mauvais côté du montant gauche du gardien des Reds (21e). Mais, mis à part ces deux occasions, Chelsea a surtout subi contre une équipe de Liverpool bien organisée, dynamisée par sa paire de milieux centraux Adam-Lucas et qui a logiquement ouvert le score. Malouda très actif Actifs au pressing et explosifs en contres, les Reds ont profité d'une hésitation d'Obi Mikel plein axe pour récupérer le ballon et, après une jolie combinaison entre Bellamy, Suarez et Maxi Rodriguez, ce dernier a ajusté Cech (1-0, 34e). Leur intensité a considérablement gêné les Blues et notamment David Luiz, qui a récolté un jaune après plusieurs accrochages à la limite de l'antijeu (41e). Le problème pour les joueurs de Kenny Dalglish, c'est qu'ils n'ont pas entamé le second acte sur le même rythme. Et à trop laisser d'espaces à leurs adversaires, ceux-ci ont fini par revenir dans la partie. C'est Sturridge, entré à la place d'Obi Mikel à la pause, qui a remis les Londoniens sur les bons rails en réceptionnant, au second poteau, un centre-tir d'un Malouda absolument pas attaqué aux vingt mètres (1-1, 55e). Un but qui aurait dû en amener un autre deux minutes plus tard si Reina n'avait pas sorti une parade magistrale sur une tête d'Ivanovic (57e). Et sans un dégagement in extremis de Skrtel (60e) sur un centre de Malouda, qui s'est ensuite illustré d'une bicyclette (70e), les Reds auraient sûrement cédé à nouveau. Ils ont bien fait de tenir bon, car Johnson trainait par-là...