Liverpool s'accroche à l'Europe

  • A
  • A
Liverpool s'accroche à l'Europe
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Large vainqueur de Benfica (4-1), Liverpool est en demi-finales.

LIGUE EUROPA - Large vainqueur de Benfica (4-1), Liverpool est en demi-finales. Seulement sixième de Premier League, Liverpool s'offre une bouffée d'oxygène en cette fin de saison grâce à la Ligue Europa. Eliminés dès la phase de poules de la Ligue des champions (par Lyon et la Fiorentina), les Reds ont en effet su rebondir dans l'autre compétition européenne. Tombeurs des Roumains du FC Unirea Urziceni (1-0, 3-1), puis de Lille (0-1, 3-0), les hommes de Rafa Benitez sont venus à bout de Benfica pour se hisser en demi-finales. Après un match aller remporté par les Portugais (1-2), alors que les joueurs de la Mersey avaient évolué à dix pendant plus d'une heure suite à l'expulsion de Ryan Babel, les Reds ont réussi à renverser la vapeur dans leur antre d'Anfield, jeudi soir (4-1). Malgré l'ampleur du score, Liverpool est longtemps resté sous la menace des Lisboètes, bourreaux de l'OM au tour précédent (1-1, 1-2). Ce sont d'ailleurs les Portugais qui se montrent d'entrée les plus dangereux. Pablo Aimar met le feu sur le côté gauche et provoque la faute de Jamie Carragher. Le coup franc de Carlos Martins est dévié par le mur, mais Angel Di Maria a bien suivi. Sa tentative est toutefois déviée en corner par Daniel Agger (4e). Après un début de match difficile, les Reds prennent peu à peu la mesure de leurs adversaires sans pour autant créer véritablement le danger sur le but adverse. Le salut va venir entre autres de Steven Gerrard pour les Reds. Sur un corner, l'idole d'Anfield travaille parfaitement son centre pour la tête de Dirk Kuyt, qui surprend Julio Cesar, planté sur sa ligne. Malgré le drapeau levé de son assistant, qui semblait indiquer une obstruction du Néerlandais sur le gardien brésilien, l'arbitre de la rencontre Björn Kuipers valide logiquement le but (1-0, 27e), secondé par son assistant de surface. Face à l'Atletico A peine le temps pour les Lisboètes d'encaisser cette ouverture du score que Gerrard lance parfaitement Lucas dans la profondeur. Le Brésilien, qui a échappé à son compère Luisao, dribble le dernier rempart Julio Cesar et pousse le cuir au fond des filets (2-0, 34e). Le coup est rude pour les hommes de Jorge Jesus, mais un but leur suffit pour pousser leurs adversaires en prolongation. Et les Portugais sont tout proches de réduire la marque avant le repos, mais Reina stoppe en deux temps le coup franc puissant du Paraguayen Cardozo (38e), alors que Lucas sauve devant sa ligne une reprise en demi-volée de Luisao consécutive à un coup franc de Martins (43e). Au retour des vestiaires, les Reds laissent logiquement l'initiative du jeu à Benfica, mais restent à l'affût du moindre contre. C'est sur l'un d'entre eux que Fernando Torres va mettre les siens - provisoirement - à l'abri. A la suite d'un coup franc mal négocié par Cardozo aux abords de la surface anglaise, Benayoun est lancé plein axe. L'Israëlien trouve Kuyt sur le côté opposé. Ce dernier a la présence d'esprit de jouer en une touche de balle en direction d'El Nino qui trompe Julio Cesar à bout portant (3-0, 58e). Mais alors que Liverpool semble avoir fait le plus dur, Benfica va se relancer complètement. Sur un coup franc à l'entrée de la surface tiré par Cardozo, le mur anglais se disloque et permet au Paraguayen de surprendre Reina (3-1, 70e). A l'inverse du Bayern Munich, qui est parvenu la veille à se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des champions en inscrivant deux buts sur la pelouse de Manchester United après avoir été mené 3 à 0, les Portugais ne parviendront pas à inscrire ce deuxième but tant attendu. Pire, Torres, lancé dans la profondeur par Javier Mascherano, s'offre un doublé d'un subtil ballon piqué (4-1, 82e). C'est fait, Liverpool est qualifié pour le dernier carré et retrouvera en demi-finales l'ancien club de sa star espagnole, l'Atletico Madrid, tombeur de Valence (2-2, 0-0).