Liverpool n'a pas tenu

  • A
  • A
Liverpool n'a pas tenu
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Réduits à dix, les Reds ont souffert avant de lâcher prise face à Benfica (2-1).

LIGUE EUROPA - Réduits à dix, les Reds ont souffert avant de lâcher prise face à Benfica (2-1). La mission était quasiment impossible. S'ils menaient bien au score à la pause, les Reds, en infériorité numérique pendant plus d'une heure, n'ont pas tenu la distance et ont subi la loi implacable qu'inflige Benfica à ses adversaires au Stade de la Luz, une enceinte au sein de laquelle les Lisboètes n'ont pas encore perdu cette saison (2-1). Dans ce quart de finale aller de la Ligue Europa, Liverpool et le Benfica, tous deux tombeurs de Lille et l'OM au tour précédent, se sont en tout cas livrés un combat acharné, gâché par le mauvais geste de Babel, exclu dès la 31e minute de jeu pour avoir voulu faire justice lui-même après une faute de Luisao sur Torres. Auparavant, Agger avait régalé le public avec une splendide "Madjer" à la réception d'un coup-franc joué à ras de terre par Gerrard (1-0, 9e). Pas plus sonnés que cela par cette ouverture du score, les Benfiquistes vont alors se lancer à l'abordage du but de Pepe Reina. Le portier espagnol voit alors son but bombardé de toute part, devant l'activité des Di Maria, Aimar and co. C'est au final sur deux penalties de Cardozo que les Portugais vont faire la différence (2-1, 59e, 79e). Néanmoins, les hommes de Rafa Benitez peuvent se satisfaire de ce résultat, et surtout de ce but inscrit à l'extérieur, qui pèsera dans la balance au match retour. Dans les autres rencontres, Hambourg et le Standard de Liège se sont séparés sur le même score. Si Mbokani a rapidement ouvert la marque côté belge (1-0, 30e), Petric, sur penalty (1-1, 42e) et Van Nisterlrooy (2-1, 45e), ont remis les Allemands dans le bon sens, sans pour autant aggraver la marque en seconde période. De son côté, Wolsburg a marqué le but de l'espoir en toute fin de match par Madlung, alors que Fulham avait maîtrisé la rencontre et fait trembler par deux fois les filets avec Zamora et Duff (2-1). Enfin, l'Atletico Madrid et Valence se sont livrés à un duel de toute beauté, les Madrilènes ayant cru par deux fois tenir le bon bout après des buts de Forlan (58e) et Antonio Lopez (72e). Mais les Valencians accrochent au final le match nul à domicile grâce à Fernandes (67e) et Villa (83e). Ça promet pour le retour.