Liverpool compte sur le derby

  • A
  • A
Liverpool compte sur le derby
Partagez sur :

Si l'avenir de Liverpool s'est éclairci avec son rachat par le consortium américain New England Sports Ventures, la situation sportive du club est toujours aussi délicate. Les Reds sont en effet relégables avant leur déplacement prévu dimanche, sur la pelouse d'Everton, à l'occasion de la 8e journée de Premier League. Un derby de la Mersey qui, dans ce contexte, s'annonce plus bouillant que jamais.

Liverpool est sauvé. Financièrement. Mais si l'avenir de Liverpool s'est éclairci avec son rachat par le consortium américain New England Sports Ventures, la situation sportive du club est toujours aussi délicate. Les Reds sont en effet relégables avant leur déplacement prévu dimanche, sur la pelouse d'Everton, à l'occasion de la 8e journée de Premier League. Un derby de la Mersey qui, dans ce contexte, s'annonce plus bouillant que jamais. C'est un grand soulagement pour les supporters des Reds. Vendredi, le club a officialisé par le biais d'un communiqué la vente du club à la holding américaine New England Sports Ventures. Quelques jours auparavant, la Haute Cour de justice de Londres avait autorisé le président de Liverpool, Martin Broughton, à engager le processus de vente et ainsi débouté les actuels propriétaires, Tom Hicks et George Gillett, qui s'opposaient à ce projet. Mis devant le fait accompli, ces derniers ont dû renoncer à bloquer le rachat et demandent désormais des dommages et intérêts (1,6 milliards de dollars !), mais leur requête a peu de chance d'aboutir. L'offre de rachat de NESV, qui s'élève à environ 300 millions de Livres, devrait permettre d'éponger la dette colossale du club estimée à environ 237 millions de Livres. Si l'embellie a bien lieu en coulisses, la situation du club de la Mersey reste très préoccupante au niveau sportif. En perte de vitesse depuis plusieurs années, Liverpool semble en effet avoir perdu pied. Le départ de l'entraîneur espagnol Rafa Benitez, sur le banc du club pendant six ans (2004-2010), a fait beaucoup de mal. Son successeur Roy Hodgson, malgré la fidélité aux couleurs du club de piliers, tels que Jamie Carragher, qui vient de prolonger son contrat jusqu'en 2013, Steven Gerrard et Fernando Torres, n'a pas encore trouvé la bonne formule et les Reds enregistrent leur plus mauvais départ en championnat depuis près de cinquante ans. Gerrard: "Nous sommes tous responsables" Avec une seule victoire en sept journées, pour trois nuls et trois défaites, Liverpool occupe une très inquiétante dix-huitième place, juste derrière l'autre représentant de la ville au sein de l'élite, Everton, qui compte le même nombre de points depuis la victoire acquise à Birmingham (2-0) lors de son dernier match, mais se maintient juste au-dessus de la zone de relégation grâce à une meilleure différence de buts. Le derby entre les deux clubs rivaux, programmé dimanche à Goodison Park pour le compte de la 8e journée, s'annonce donc particulièrement chaud, les deux équipes ayant un besoin impératif de points. Conscient de l'enjeu de cette rencontre, le capitaine Steven Gerrard a tenu à resserrer les rangs et a ainsi apporté son soutien à l'entraîneur Roy Hodgson: "C'est injuste de ne blâmer que le manager pour notre mauvais début de saison, s'est-il insurgé. Nous sommes tous responsables. Nous acceptons cela et nous sommes prêts à changer les choses. Une bonne victoire lors du derby serait la meilleure des façons pour commencer à le faire". De son côté, Hodgson a plaidé, sur la chaîne du club, la difficile adaptation des nouveaux arrivants: "Certaines de nos recrues arrivent de l'étranger, il leur faut donc un temps d'adaptation. Nous sommes parfois naïfs: nous faisons signer un bon joueur venant d'un autre championnat (Liverpool a notamment engagé Christian Poulsen de la Juve et Raul Meireles du FC Porto, ndlr) et nous voulions qu'il joue tout de suite comme Steven Gerrard. Mais cela n'est pas possible. A l'heure actuelle, nous sommes une équipe encore en construction. Les gens attendaient peut-être trop d'eux. Mais ce sont de bons joueurs et ils vont relever le défi". S'il devra se passer des services de Dirk Kuyt, touché à une cheville cette semaine avec la sélection néerlandaise, l'entraîneur des Reds enregistre en revanche le retour de Fernando Torres, qui espère profiter du derby pour inscrire son deuxième but de la saison. Les Reds en ont un besoin vital.