Lisandro, un mois sans lui

  • A
  • A
Lisandro, un mois sans lui
Partagez sur :

Lisandro Lopez manquera les quatre prochaines semaines de compétition après sa blessure contractée samedi soir devant Montpellier (2-1). L'Argentin souffre d'une grosse entorse à une cheville alors que l'on redoutait une fracture. La durée d'indisponibilité sera la même pour Cris, qui a rechuté la semaine dernière aux ischiojambiers. L'infirmerie lyonnaise est de nouveau bien remplie.

Lisandro Lopez manquera les quatre prochaines semaines de compétition après sa blessure contractée samedi soir devant Montpellier (2-1). L'Argentin souffre d'une grosse entorse à une cheville alors que l'on redoutait une fracture. La durée d'indisponibilité sera la même pour Cris, qui a rechuté la semaine dernière aux ischiojambiers. L'infirmerie lyonnaise est de nouveau bien remplie. Le verdict est tombé. Lisandro Lopez sera écarté des terrains pour les quatre prochaines semaines après sa blessure contractée lors de la victoire acquise face à Montpellier (2-1), samedi soir à Gerland, pour le compte de la 4e journée de Ligue 1. Sorti sur civière du terrain après un contact avec Henri Bedimo, le visage entre les mains, il a été évacué vers l'hôpital Jean Mermoz. La blessure de Licha, au delà des trois points, était sur toutes les lèvres du côté de Gerland. Dans un premier temps, le club septuple champion de France a redouté une fracture de la cheville gauche pour l'Argentin, auteur de deux buts lors des deux premières levées du championnat. Dès dimanche, l'OL "rassurait" les supporters sur son site Internet en assurant que l'ex du FC Porto souffrait finalement d'une "grosse entorse" et qu'il allait passer des examens complémentaires "en début de semaine" afin de déterminer son indisponibilité. Pléiade d'absents "L'attaquant argentin a été plâtré pour 10 jours. Son indisponibilité devrait être d'au moins quatre semaines", écrit la formation lyonnaise sur son site officiel. Ces quatre prochaines semaines, le Sud-Américain aura l'occasion de converser plus que d'habitude avec Cris. Le défenseur brésilien, sera absent pour la même durée, mais il s'en doutait depuis le 24 août. Dès sa rechute à Tola-Vologe (après avoir été déjà blessé aux ischios le 10 août), son président Jean-Michel Aulas annonçait qu'il allait rater au moins un mois de compétition. "Cris soigne sa récidive de la lésion de l'ischio-jambier droit et devrait être absent 4 semaines", précise encore le communiqué de l'OL. A deux jours de la fin du mercato, hors de question pour l'OL de chercher un remplaçant à l'Argentin. Il va falloir attendre patiemment son retour, tout comme celui de Yannis Tafer, Clément Grenier, Ederson, Yoann Gourcuff et John Mensah, autres patients de l'infirmerie. Comme chaque saison, Lyon entame l'exercice handicapé par une pléiade de forfaits. Jusqu'en 2010-2011, la préparation physique de Claude Puel, à base d'efforts intenses et de longues courses, était décriée. Là, pour Rémi Garde, c'est plutôt la "faute à pas-de-chance". Mais peu en importe la raison, le fait est que l'OL va devoir se passer pendant cinq matches de celui qui l'extirpait souvent de situations inextricables, comme face à Ajaccio où il évite le hold-up total de l'ACA. Autre certitude: Le déplacement à Amsterdam pour le compte de la 1ère journée de Ligue des champions, ne sera pas une balade touristique.