Lisandro: "J'ai du caractère"

  • A
  • A
Lisandro: "J'ai du caractère"
Partagez sur :

Impliqué sur cinq des six buts de son équipe la semaine passée (quatre buts, une passe décisive), Lisandro Lopez illustre à merveille le retour au premier plan de l'Olympique lyonnais. A quatre jours du choc de la 18e journée à Marseille, «Licha» s'est confié mercredi devant la presse.

Impliqué sur cinq des six buts de son équipe la semaine passée (quatre buts, une passe décisive), Lisandro Lopez illustre à merveille le retour au premier plan de l'Olympique lyonnais. A quatre jours du choc de la 18e journée à Marseille, «Licha» s'est confié mercredi devant la presse. Après un début de saison délicat, l'arrivée du froid vous a visiblement fait du bien, n'est-ce pas ? On est mieux, c'est vrai. On s'est améliorés avec l'objectif de finir l'année à une bonne place, on a progressivement rattrapé les points perdus... On va dire qu'on est plus sereins aujourd'hui. Mais nous faisions surtout allusion à votre cas personnel... Oui, j'ai retrouvé une bonne condition physique. Avec l'enchaînement des matches, je me sens plus en forme... Décalé à gauche de l'attaque, avec Gomis dans l'axe, on a le sentiment que vous profitez de plus de liberté. Partagez-vous cet avis ? Oui, oui, c'est vrai. Dans cette position, je peux souvent venir toucher la balle un peu plus en retrait, je peux bouger à droite, au milieu... Oui, indiscutablement, cela m'offre plus de liberté que lorsque j'évolue dans l'axe. Après, bien sûr, j'ai aussi un peu plus de travail défensif à fournir mais je me sens bien physiquement... Pourquoi appréciez-vous tant d'être associé avec Gomis ? Si j'aime partager l'attaque avec lui, c'est parce qu'en plus d'être un buteur, Bafé a des caractéristiques qui aident l'équipe en général et son partenaire le plus proche en particulier. Physiquement, il est fort, et comme il protège bien son ballon, il exige beaucoup d'efforts de la part des défenseurs à son marquage. Et à force d'insister, il ouvre et des brèches et des espaces pour ceux qui évoluent en attaque à ses côtés. Considérez-vous, comme la plupart des observateurs, que lorsque Lisandro Lopez est bon, Lyon est bon ? Non, je crois que notre remontée au classement est plus due au collectif qu'à une individualité. Beaucoup de joueurs ont réalisé aux mêmes moments de bonnes prestations, on a corrigé des choses... C'est ça, la clé de cette série d'invincibilité. Après, quand l'équipe va mieux, ça suit derrière.... "Caractériel ? Depuis que je suis né" Mais comment vivez-vous votre belle série ? Je vis ça bien, tranquillement.... Bien sûr, et c'est pareil pour chacun d'entre nous lorsqu'on traverse une belle passe professionnelle, je ressens de la satisfaction. Mais tout cela me donne encore plus d'envie, de motivation, pour continuer à travailler, à aider l'équipe et à aller chercher encore plus. Claude Puel et Bafé Gomis utilisaient récemment le terme de "caractèriel" à votre sujet... Etes-vous d'accord avec ce qualificatif ?(Il répond sans attendre la traduction) Complètement. Pouvez-vous développer ? Dans certains moments, oui, dans d'autres, non... ça dépend aussi de la situation... En fait, j'essaie toujours de rester calme mais quelques fois, ce n'est pas si évident. Malgré ce caractère en tout cas, je peux affirmer que j'ai de bonnes relations avec tout le monde, tout va bien... C'est ce qui rend tranquille par rapport à mon tempérament parce que cela ne me pose pas de problème.... Mais ce tempérament "caractériel", on vous l'avait déjà fait remarquer ? Depuis que je suis né. Cela vous a-t-il parfois amené à des échanges tendus avec Claude Puel ? Non, non... J'ai eu des discussions avec lui, mais jamais de ce type. Ni avec lui, ni avec aucun partenaire d'ailleurs. Je suis bien sûr quelqu'un avec du caractère, mais je ne m'emporte jamais outre-mesure... Ce n'est pas nécessaire et je ne l'ai jamais fait. En tout cas, vous n'aimez pas sortir à trois minutes de la fin ! (Allusion au match face à Paris: remplacé, il n'avait pas serré la main de Claude Puel) C'est sûr que je ne voulais pas sortir... Mais mon attitude n'était en rien dirigée contre l'entraîneur. Il y avait davantage ici la frustration emmagasinée pendant le match, j'avais le sentiment que j'aurais pu donner plus en seconde période... Voilà, rien d'autre. "Revenir de Marseille avec les trois points" Justement, par rapport à cette frustration que vous avez éprouvée pendant ce match et plus globalement lors des premiers mois de compétition, ressentez-vous aujourd'hui du soulagement ? Au niveau du foot, certainement oui. Mais vu que la conférence de presse tourne beaucoup ce matin autour de mon tempérament, mon caractère, je tiens à dire que ma personnalité, elle, reste toujours la même. Dans les moments difficiles comme dans ceux plus agréables... Après, logiquement, les esprits sont plus apaisés et positifs quand les choses tournent bien. En ce moment, et ça se voit, l'équipe, comme moi, on ressent une confiance que nous n'avions pas en début de saison. A ce sujet, quelle a été la recette pour que Lyon ne perde plus depuis dix matches maintenant ? Sincèrement, la seule recette, c'est le travail, la concentration, la sérénité... Il n'y en a pas d'autres. On a toujours bien travaillé, sans jamais nous décourager, en restant positifs, on a aussi corrigé certaines choses... Alors, bien sûr, il reste encore des corrections à apporter, mais petit à petit, on fait moins d'erreurs, l'équipe s'améliore.. Tout cela, ensuite, permet d'obtenir des résultats. Vous parlez de résultat, pensez-vous, comme votre compatriote Lucho Gonzalez, que celui de dimanche soir à Marseille ne sera pas "décisif" ? Quand il manque encore autant de points avant la fin d'un championnat, c'est logique de penser ainsi. Marseille-Lyon est un match important d'un point de vue comptable et très important d'un point de vue psychologique parce que gagner un «clasico», c'est toujours particulier. Mais il ne décidera rien. Au fait, que vous reste-t-il du mémorable 5-5 de la saison dernière ? Au niveau personnel, je n'en garde rien. Bon, pour le spectacle, c'était sans doute très bien, mais à mes yeux, c'était seulement un point pris à domicile, dans un match étrange, hors-norme, avec beaucoup d'erreurs... J'espère vraiment que la rencontre de dimanche sera meilleure, que l'on commettra moins d'erreurs pour revenir de Marseille avec les trois points...