Lisandro à niveau

  • A
  • A
Lisandro à niveau
Partagez sur :

Après un début de saison gâché par une blessure au tendon d'Achille, Lisandro revient petit à petit à son meilleur niveau. S'il n'est pas encore à cent pour cent physiquement, l'Argentin a retrouvé le chemin des filets en marquant trois buts lors des deux dernières journées de Ligue 1, dont un doublé dimanche soir devant Lille. Une excellente nouvelle pour l'Olympique lyonnais, qui espère poursuivre son sans-faute en Ligue des champions mercredi soir contre Benfica.

Après un début de saison gâché par une blessure au tendon d'Achille, Lisandro revient petit à petit à son meilleur niveau. S'il n'est pas encore à cent pour cent physiquement, l'Argentin a retrouvé le chemin des filets en marquant trois buts lors des deux dernières journées de Ligue 1, dont un doublé dimanche soir devant Lille. Une excellente nouvelle pour l'Olympique lyonnais, qui espère poursuivre son sans-faute en Ligue des champions mercredi soir contre Benfica. Elu par ses pairs meilleur joueur de Ligue 1 la saison dernière pour sa première année passée en France, Lisandro n'a pas pu, la faute à une blessure au tendon d'Achille, attaquer le nouvel exercice sur les chapeaux de roue, comme lors de son arrivée entre Rhône et Saône un an plus tôt. Forfait lors des trois premières levées du championnat, l'Argentin a rongé son frein en silence avant de retrouver le terrain petit à petit. Court physiquement lors de ses premières sorties, le troisième meilleur buteur de l'exercice écoulé (15 réalisations) est néanmoins sorti de sa réserve habituelle la semaine passée lorsque certains journalistes remettaient en cause sa préparation estivale. "J'avais deux kilos en trop mais pas trois, quatre ou cinq comme je l'ai entendu. Je suis d'ailleurs revenu beaucoup plus en forme que la saison passée." Au lendemain de son doublé et de la victoire lyonnaise devant Lille (3-1), pas sûr que ses détracteurs lui reparlent longtemps de son surpoids. Car le Sud-Américain, buteur pour la première fois de la saison à Nancy au début du mois, semble bien sur le chemin d'un retour en forme. A Gerland dimanche soir, il ne lui a fallu que trois petites minutes pour tromper la vigilance de Mickaël Landreau d'une frappe soudaine du pied gauche. Son penalty, libérateur, transformé avec précision peu après l'heure de jeu, sonnait son troisième doublé dans notre championnat. Dans le jeu, Lisandro est surtout réapparu combatif et très disponible, se muant en véritable poison pour la défense lilloise. Sorti à la 64e minute, il a reçu les ovations de Gerland, soulagé d'avoir retrouvé le vrai "Licha". Retrouvailles avec Benfica Avec son buteur retrouvé, Lyon maximise ses chances de se relever en automne de son piteux été. Et ce n'est certainement pas pour rien que Claude Puel a décidé de le remplacer par Bafétimbi Gomis dimanche soir, étant donné le rendez-vous européen à venir mercredi soir contre Benfica. Pour ses grandes retrouvailles avec le football portugais, lui qui a porté pendant quatre saisons les couleurs du FC Porto avant de poser ses valises à Lyon, Lisandro sera bien opérationnel et en confiance. Avec une soif décuplée de marquer contre le club lisboète, l'ancien "ennemi". La Ligue des champions, l'Argentin la connaît bien. Il en est, après 41 participations, l'un des meilleurs buteurs en activité (20 buts) et avait flambé lors de l'épopée lyonnaise la saison dernière (7 buts en 12 rencontres). L'Olympique lyonnais, dont les débuts dans la compétition (deux victoires) connaissent une trajectoire inverse à celle empruntée en Ligue 1, espère bien que son attaquant vedette n'a pas perdu la recette pour faire trembler les filets en coupe d'Europe. Dans ce cas, l'OL pourrait bien encore être au rendez-vous du printemps.