Liquigas, la plus rapide

  • A
  • A
Liquigas, la plus rapide
@ Reuters
Partagez sur :

GIRO - L'équipe Liquigas remporte le contre-la-montre par équipes.

GIRO - L'équipe Liquigas remporte le contre-la-montre par équipes.Quatrième étape et quatre leaders différents. Le début de cette 93e édition du Tour d'Italie n'en finit pas de proposer des surprises. Après Wiggins, Evans et Vinokourov, c'est au tour de Nibali de décrocher les lauriers. Au lendemain de la journée de repos, qui a permis au peloton de quitter les Pays-Bas pour rallier la péninsule, les coureurs avaient rendez-vous avec un contre-la-montre par équipes qui devait révéler plus distinctement les forces en présence. Et la première information claire, c'est la bonne forme de la Liquigas. La formation italienne a remporté ce mercredi le chrono de 33 kilomètres entre Savigliano et Cuneo, bouclé en 36'37. L'équipe Sky, longtemps en tête après un premier temps de référence, devait finalement abandonner treize secondes sur la ligne d'arrivée.Mais le plus déçu dans l'histoire, c'était sans doute Alexandre Vinokourov. Porteur du maillot rose, le Kazakh espérait bien conserver sa tunique une journée supplémentaire. Visiblement agacé, le leader de l'équipe Astana pestait contre ses coéquipiers qui ne parvenaient pas à terminer le contre-la-montre groupés, l'un d'entre eux étant distancé par l'effort violent fourni dans les derniers hectomètres. Le temps étant pris au passage du cinquième, Vino voyait les secondes s'égrainer. Et au final, le récent vainqueur de Liège-Bastogne-Liège concédait 38 secondes sur la Liquigas. Il devait donc céder son maillot rose et reculer à la sixième place du classement général, à 33 secondes du nouveau leader, Vincenzo Nibali.Trois coureurs de la Liquigas en tête du généralLe coureur italien réalisait en effet la bonne opération de la journée. Quatrième du général ce matin, avec seulement cinq secondes de retard sur la première place, il faisait partie des réelles menaces pour Vinokourov, au même titre que David Millar. Mais l'équipe Garmin ne brillait pas sur le long faux plat montant entre Savigliano et Cuneo. La Liquigas en profitait donc pour effacer un à un les chronos intermédiaires établis par Sky pour décrocher la victoire, comme en 2007 à La Maddalena. Ce succès collectif permet à la formation italienne de placer trois de ses coureurs aux trois premières places, avec dans l'ordre Vincenzo Nibali, devant Ivan Basso (+ 13") et Valerio Agnoli (+ 20").Septième du Tour de France l'été dernier, Nibali revêt le maillot de leader d'un grand Tour pour la première fois de sa carrière. Une nouveauté qui en appelle sûrement d'autres, le talent n'étant pas ce qui manque chez ce Sicilien de 25 ans.