Limoges et Chalon à Bercy

  • A
  • A
Limoges et Chalon à Bercy
Partagez sur :

La finale de la Coupe de France opposera, le 15 mai prochain à Bercy, Limoges à Chalon-sur-Saône. Le CSP s'est facilement débarrassé de Vichy (93-65), ce mardi à Beaublanc, tandis que l'Elan est allé surprendre Nancy dans sa salle (71-62), grâce notamment à un excellent Blake Schilb (24 points, 11 rebonds, 7 passes).

La finale de la Coupe de France opposera, le 15 mai prochain à Bercy, Limoges à Chalon-sur-Saône. Le CSP s'est facilement débarrassé de Vichy (93-65), ce mardi à Beaublanc, tandis que l'Elan est allé surprendre Nancy dans sa salle (71-62), grâce notamment à un excellent Blake Schilb (24 points, 11 rebonds, 7 passes). A défaut de sauver sa peau en Pro A, ce qui parait très compromis à trois journées de la fin de la phase régulière, Limoges aura l'occasion de sauver sa saison à Bercy. Lanterne rouge du championnat avec deux points de retard sur le premier relégable, le CSP s'est qualifié aux dépens de Vichy (93-65) pour la finale de la Coupe de France, qui aura lieu le 15 mai au POPB. Une consolation qui sera belle uniquement si les joueurs de Zare Markovski l'emportent face à Chalon-sur-Saône, l'autre finaliste vainqueur de Nancy (71-62). Si les Limougeauds jouent comme ce mardi soir contre la Jeanne d'Arc, l'autre relégable de Pro A qu'ils ont largement dominé, ils auront toutes leurs chances contre l'un des ténors du championnat. Encore faut-il qu'ils répètent cette performance, ce qu'ils ont eu du mal à faire durant toute la saison. Battus ce week-end par Cholet (66-70), les partenaires de Robert Hite (21 points, 5 rebonds) n'ont pas gambergé face à la JAV en prenant le contrôle de la rencontre très tôt (40-29, 20e), avec autorité. Schilb porte Chalon Une grosse réaction d'orgueil des Vichyssois en début de troisième quart-temps, orchestrée notamment par Demetris Nichols (19 points, 7 rebonds), a fait frissonner Beaublanc quelques minutes mais Limoges, qui a pu compter sur Ndudi Ebi à l'intérieur (16 points, 6 rebonds) et Cedrick Banks à l'extérieur (14 points, 7 rebonds, 8 passes), ne s'est pas désuni et a terminé le match avec la même intensité qu'il l'avait commencé. Les 15 points et 3 rebonds d'Antoine Eito en faveur de Vichy n'y ont rien changé. Une déception relative pour les Auvergnats, puisque le coach Jean-Philippe Besson avait clairement mis l'accent sur la dernière ligne droite du championnat et la lutte pour le maintien. Pour Chalon-sur-Saône, qui lui joue le haut de tableau en Pro A, la question ne se posait pas. La Coupe de France est pour les joueurs de Gregor Beugnot un bonus dont ils comptent bien profiter à fond pour ce qui sera leur première visite à Bercy. Sur le parquet de Nancy, l'Elan était plutôt mal parti, Akin Akingbala (14 points, 5 rebonds) ayant établi ses quartiers dans la raquette. Mais dans le sillage d'un Blake Schilb inarrêtable (24 points, 11 rebonds, 7 passes), les Chalonnais sont bien revenus et ont frappé fort au retour des vestiaires en limitant le Sluc à dix points dans le troisième quart (55-46, 30e). Auteur de 11 points, Steed Tchicamboud a lui aussi contribué à cette victoire. Au club bourguignon de mieux négocier cette finale que celle de la Semaine des As...