Limoges est-il de taille ?

  • A
  • A
Limoges est-il de taille ?
Partagez sur :

Dernier du championnat avant d'affronter le leader Cholet, samedi soir lors de la 27e journée de Pro A, Limoges n'a plus le droit à l'erreur dans la course au maintien. Malgré la pression d'une éventuelle relégation, le CSP croit fermement en ses chances, et la victoire obtenue à Nancy le week-end dernier (93-88) lui donne toutes les raisons d'espérer.

Dernier du championnat avant d'affronter le leader Cholet, samedi soir lors de la 27e journée de Pro A, Limoges n'a plus le droit à l'erreur dans la course au maintien. Malgré la pression d'une éventuelle relégation, le CSP croit fermement en ses chances, et la victoire obtenue à Nancy le week-end dernier (93-88) lui donne toutes les raisons d'espérer. Gagner à Nancy n'est pas donné à tout le monde. Gagner sans véritable pivot encore moins. C'est pourtant l'exploit réalisé par Limoges le week-end dernier à Gentilly (93-88), un déplacement que le CSP a dû effectuer sans son big man et meilleur élément à l'intérieur, Chris Massie, sans doute forfait jusqu'à la fin de la saison. Le coach limougeaud, Zare Markovski, avait donc choisi de la jouer "small ball", comprenez sans joueur de grande taille mais avec une grosse activité en défense et beaucoup de courses. Un pari gagnant qui a permis notamment à Cedrick Banks, porté disparu des feuilles de match depuis début mars, de refaire son trou avec 22 points, à 8/12 aux tirs dont 6/9 à longue distance, 4 rebonds et 3 passes. Cette victoire, presque inespérée vu la différence au classement entre les deux équipes, a redonné le sourire à Limoges. Et l'espoir d'un éventuel maintien qui, il y quinze jours, était devenu très improbable. "Tout le monde y croit !, assure ainsi Aurélien Salmon, auteur de 16 points et 6 rebonds contre le Sluc, sur le site de la LNB. Quand on regarde le calendrier, on n'est vraiment pas loin du maintien. Vichy, Paris, même Orléans et Strasbourg ne sont pas loin. Il reste quatre matches de championnat et tout le groupe est focalisé dessus, à commencer par celui de Cholet." Un CB, leader du championnat, qui se déplacera ce samedi soir à Beaublanc, dans le cadre de la 27e journée de Pro A. Curtis: "J'ai envie d'aider ce club" Que peut espérer le CSP face à des Choletais qui, même s'ils restent sur une défaite contre Chalon-sur-Saône (74-82), sont redoutables cette saison ? En cas de victoire, revenir à hauteur du premier relégable (Vichy, qui s'est incliné sur le parquet du Paris-Levallois vendredi soir, ndlr). Un scénario pas si si utopique puisque les Limougeauds ont remporté leurs deux derniers matches à domicile. "On veut gagner ce match devant notre public. Sachant que Paris-Levallois et Vichy se rencontrent, on augmentera nos chances de rester en Pro A si on s'impose", poursuit d'ailleurs Aurélien Salmon, qui cette fois se sentira moins seul dans la peinture puisque Dwayne Curtis est arrivé en début de semaine pour remplacer Chris Massie et devrait jouer cette rencontre. De son intégration dans le collectif limougeaud dépendra une partie du résultat. Mais le pivot américain (26 ans, 2,03 m), qui arrive de Lleida en Espagne, sait où il met les pieds et a conscience que le challenge sera difficile à relever. "Je sais que ça ne va pas être facile mais j'ai envie d'aider ce club pour beaucoup de raisons et puis vous savez, tant que l'on peut croire en quelque chose on doit tout faire pour l'obtenir. Il reste des matches, nous devons les gagner !", insiste-t-il sur le site du club. Vu sa position en championnat, le CSP n'a pas toutes les cartes en main mais sa survie dépend quand même en grande partie de lui. Pour peu que Cholet, vainqueur à l'aller (77-67), ait déjà la tête aux play-offs, Limoges pourrait bien en profiter pour se refaire une santé.