Lille, un banc en or

  • A
  • A
Lille, un banc en or
Partagez sur :

Si Lille est pour le moment confortablement installé en tête de la Ligue 1, il ne le doit pas qu'aux onze titulaires que Rudi Garcia a pris l'habitude d'aligner. Face Lens, samedi, les Lillois ont effet trouvé l'ouverture grâce à un but de De Melo, sur une passe d'Obraniak, pour finalement empocher la victoire (1-0). Une expérience que les Nordistes aimeraient renouveler dès mercredi face à Nantes, en huitièmes de finale de la Coupe de France.

Si Lille est pour le moment confortablement installé en tête de la Ligue 1, il ne le doit pas qu'aux onze titulaires que Rudi Garcia a pris l'habitude d'aligner. Face Lens, samedi, les Lillois ont effet trouvé l'ouverture grâce à un but de De Melo, sur une passe d'Obraniak, pour finalement empocher la victoire (1-0). Une expérience que les Nordistes aimeraient renouveler dès mercredi face à Nantes, en huitièmes de finale de la Coupe de France. "Au Losc, les joueurs qui ne débutent pas les matchs sont aussi impliqués et concernés que les autres". Sur le site officiel du club, Rudi Garcia se veut très clair. Pour lui, les remplaçants sont aussi importants que les titulaires. Pour preuve, il possède le banc le plus efficace de Ligue 1, avec sept buts inscrits par des remplaçants cette saison. "Pour moi, c'est un vrai plus de pouvoir compter sur des hommes frais et d'avoir la possibilité de changer d'option tactique en cours de rencontre", confirme le technicien nordiste, plutôt heureux de voir Tulio De Melo offrir la victoire à Lille, samedi, face à Lens, sur une passe de Ludovic Obraniak (1-0). "Lorsque c'est difficile, on a la possibilité de trouver un point d'appui devant avec De Melo. On sait que la relation entre Ludo et Tulio est souvent bonne", avait d'ailleurs lancé Garcia après la victoire, tout en n'oubliant pas de noter la profondeur de son effectif, enfin épargné par les blessures: "Lorsque l'équipe est au complet, comme c'est le cas en ce moment, certaines options de coaching supplémentaires me sont offertes". "Tout le groupe est concerné, que ce soient les titulaires ou les remplaçants comme Ludo et Tulio", remarque de son côté Eden Hazard, plus habitué à débuter les rencontres sur la pelouse. Frau: "On prend du plaisir sur le terrain" Pour ce qui est des concernés, leur position n'influe pour le moment pas sur leur moral. "Avec Ludo, on était prêts sur le banc à entrer à tout moment et on a pu participer à l'action qui amène le but", raconte ainsi De Melo, tandis que Frau explique lui dans La Voix du Nord qu'il n'a jamais envisagé de quitter le club: "J'ai quand même eu un temps de jeu qui n'est pas nul. On prend du plaisir sur le terrain. En ce moment, Moussa (Sow), Gervinho et Eden sont en pleine bourre. Je ne dis pas que je mériterais plus qu'eux. Ma situation ne me dérange pas". Une situation qui perdure forcément avec les bons résultats. Alors que le Losc est encore en lice en Coupe de France et en Ligue Europa, les habitués du banc ont normalement toutes leurs chances de débuter ces rencontres de Coupe. Premier test dès mercredi avec un huitième de finale face à Nantes. L'occasion de se dégourdir les jambes et de montrer qu'ils sont bien plus que des remplaçants. "On va jouer à la Lilloise... La Coupe de France, ça donne envie. C'est un trophée à remporter, mais il y a encore beaucoup d'étapes à franchir", lance Franck Béria sur le site officiel du Losc. Sûr qu'un voyage au Stade de France serait forcément une belle récompense à leur patience.