Lille, quelle transition ?

  • A
  • A
Lille, quelle transition ?
Partagez sur :

Quatre jours après son élimination en Ligue des champions, Lille retrouve la Ligue 1 avec la réception de Dijon ce dimanche, lors de la 17e journée. La transition est rude, mais les Nordistes n'ont pas le droit à l'erreur face au promu bourguignon s'ils veulent rester au contact de Montpellier et Paris. Le Championnat reste leur priorité, avec la perspective de jouer la C1 l'an prochain dans leur nouveau stade.

Quatre jours après son élimination en Ligue des champions, Lille retrouve la Ligue 1 avec la réception de Dijon ce dimanche, lors de la 17e journée. La transition est rude, mais les Nordistes n'ont pas le droit à l'erreur face au promu bourguignon s'ils veulent rester au contact de Montpellier et Paris. Le Championnat reste leur priorité, avec la perspective de jouer la C1 l'an prochain dans leur nouveau stade. Oublier la déception et repartir de l'avant, voilà l'objectif de Lille. Eliminés de toutes compétitions européennes après leur résultat nul contre Trabzonspor (0-0) en milieu de semaine en Ligue des champions, les Nordistes n'ont d'autre choix que de tourner la page et revenir à l'ordinaire de la Ligue 1, avec un match ce dimanche face à Dijon, lors de la 17e journée. "Malgré l'élimination, on doit passer à autre chose, nous n'avons pas le choix, appuie Rio Mavuba, sur le site officiel du Losc. Notre chance, c'est de pouvoir rejouer juste derrière. Espérons que ce but qui nous a échappé contre Trabzonspor, on l'inscrira dimanche." La transition entre le prestige de la Ligue des champions et leur adversaire du jour ne doit pas faire oublier aux Lillois que leur priorité, c'est bien le Championnat, surtout s'ils veulent regoûter à la compétition européenne. Ces derniers jours, Rudi Garcia a donc évalué les séquelles de cette élimination. "Jeudi, c'était bien entendu dans toutes les têtes, mais la saison continue. La Ligue des champions est désormais derrière nous. Si on veut y retourner la saison prochaine, ça passe par le Championnat et c'est tout de suite, insiste l'entraîneur nordiste. Après, il y a deux solutions: soit on se morfond et on ressasse l'élimination, ce qui nous empêchera de bien figurer, soit on rebondit, tout en tirant les enseignements. En tout cas, le groupe a retrouvé sa bonne ambiance et sa joie quotidienne qui l'anime." La déception ne sera sans doute effacer que si la victoire est au bout face à Dijon. Un tout autre résultat n'arrangerait pas les affaires lilloises, alors que Montpellier et le PSG ont cinq points d'avance au classement. Dans quelques mois, le Losc évoluera dans son nouveau stade. Une perspective qui devient très alléchante, surtout si de grosses écuries européennes viennent s'y aventurer la saison prochaine. "Si on décroche la C1 l'an prochain, on la jouera en plus dans notre nouveau stade. Pour cela, terminons dans les trois premiers. Ça passe d'abord par une victoire dimanche", martèle Mavuba, le capitaine lillois, qui reconnaît peut-être le manque d'expérience de son équipe pour assurer sur les deux tableaux et prend exemple sur Lyon et Marseille qui reviennent chaque année en Ligue des champions. S'installer dans le gotha du football français sur le long terme, voilà l'autre l'objectif de Lille. Et c'est aussi une histoire de transition.