Lille, presque champion

  • A
  • A
Lille, presque champion
@ REUTERS
Partagez sur :

LA L1 EN UN CLIC - Après son succès sur Sochaux, Lille est quasiment assuré du titre.

Lille y est presque. Lille n'a pas laissé passer cette occasion. Gervinho a assuré l'essentiel en début de deuxième mi-temps. Un but et une victoire (1-0) contre Sochaux qui assurent à 99 % le titre aux Lillois. Avec six points d'avance sur l'OM et une différence de buts de +31 (contre +23 aux Marseillais), les Dogues ont une main et quatre phalanges sur le trophée de Ligue 1. A lire : Lille, comme si c'était fait

Bientôt le doublé. Déjà vainqueur samedi de la Coupe de France face au Paris SG, le LOSC est aux portes d'un magnifique doublé, qui serait leur deuxième après celui de 1946. Quant à leur précédent titre, il remonte à 1954... Qu'on ne s'y trompe pas, les hommes de Rudi Garcia sont tout proches d'un véritable exploit.

PSG-Bordeaux, 930

© MAXPPP

Encore raté pour le PSG. Si Paris n'est pas en Ligue des champions la saison prochaine, les Parisiens ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes. Après le faux pas des Lyonnais à Brest, les fans du PSG misaient gros sur le déplacement à Bordeaux. Mais les hommes d'Antoine Kombouaré ont commis trop de fautes techniques pour espérer accrocher un résultat. Pire, les Parisiens ont concédé la défaite (1-0) et ne sont désormais plus maîtres de leur destin. A lire : Paris, une déception de plus

Maladresse. Les entraîneurs de Ligue 1 crient souvent au scandale et n'hésitent pas à pointer du doigt la moindre erreur d'arbitrage. Cette fois, Kombouaré ne pourra rien dire. Dès l'entame de match, Jérémy Clément s'est rendu coupable d'une faute irréparable. Un tacle par derrière sur Benoît Trémoulinas en pleine surface de réparation. Résultat : pénalty et une défaite. Ces erreurs coûtent très cher aux Parisiens. Lors des trois derniers matchs, le PSG a concédé un penalty à chaque fois...

Marseille en C1. Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Avec la défaite des Parisiens, l'OM est assuré de disputer la Ligue des champions la saison prochaine. A deux journées de la fin du championnat, Marseille ne sera certainement pas champion mais pourra se consoler avec l'assurance de jouer cette compétition. Et ce pour la cinquième année consécutive.