Lille peut tuer le suspense

  • A
  • A
Lille peut tuer le suspense
Partagez sur :

Tout frais vainqueur de la Coupe de France, Lille peut faire un grand pas vers le doublé mercredi soir. Un succès face à Sochaux lors du match de clôture de la 36e journée de Ligue 1 placerait les Dogues avec six points d'avance sur l'OM à deux levées de la fin du championnat. Reste à savoir comment les joueurs du Losc auront «digéré» leur premier titre de la saison avant de recevoir des Sochaliens qui restent sur une très bonne dynamique.

Tout frais vainqueur de la Coupe de France, Lille peut faire un grand pas vers le doublé mercredi soir. Un succès face à Sochaux lors du match de clôture de la 36e journée de Ligue 1 placerait les Dogues avec six points d'avance sur l'OM à deux levées de la fin du championnat. Reste à savoir comment les joueurs du Losc auront «digéré» leur premier titre de la saison avant de recevoir des Sochaliens qui restent sur une très bonne dynamique. Une seule chose est sûre: Lille ne sera pas sacré champion de France mercredi soir sur sa pelouse. Mathématiquement, même si le Losc décroche devant Sochaux sa 20e victoire de la saison en Ligue 1, les Lillois ne seront pas à l'abri d'un retour, certes très hypothétique, des Marseillais qui pointeraient alors à six longueurs et avec un goal-average défavorable à deux journées de la fin. "Si on gagne, on aura six points d'avance et là, on serait champions à 90%", estime Yohan Cabaye qui a repris avec ses coéquipiers le chemin de l'entraînement lundi après-midi, au surlendemain de la victoire en Coupe de France face au Paris Saint-Germain. S'ils ont célébré dimanche à Lille le premier titre du club depuis 1955, la grosse fête attendra encore un peu. Les Lillois savent qu'un autre trophée, plus prestigieux encore, leur tend les bras. "La Coupe c'est bien, mais le championnat c'est mieux", clame Ludovic Obraniak, l'unique buteur samedi soir au Stade de France. Un championnat de France que les Dogues n'ont plus gagné depuis 1954, année de leur troisième et dernier titre national. Garcia: "Ce qui nous est arrivé au Stade de France doit nous booster" Seulement privé de Florent Balmont (ischio-jambiers), pour lequel Rudi Garcia ne veut prendre aucun risque, Lille espère rester sur l'élan de sa victoire en Coupe de France face à une formation sochalienne invaincue depuis le 2 avril et en ballotage favorable pour s'octroyer la sixième place synonyme de qualification en Ligue Europa. "Tâchons de surfer sur notre dynamique positive, prévient Rudi Garcia. Ce qui nous est arrivé au Stade de France doit nous booster et nous donner encore plus l'envie de réaliser une performance devant notre public avec qui nous avons bien communié. J'en profite d'ailleurs pour lui demander d'être à 100% derrière les joueurs mercredi, qu'il nous pousse de la 1ère à la 95e minute. Car si nous l'emportons face aux Doubistes, on aura effectué un grand pas vers le titre." L'occasion est belle pour les Nordistes de mettre fin aux ambitions marseillaises avant de clôturer la saison par deux matches délicats, à Paris et contre Rennes. "Donnons tout sur ce match. Il n'y a aucun calcul à faire", poursuit Rudi Garcia. Il n'y en aura plus beaucoup à faire non plus si ses hommes empochent les trois points mercredi soir pour clore la 36e journée de L1.