Lille: Pedretti, et après ?

  • A
  • A
Lille: Pedretti, et après ?
Partagez sur :

Le Losc est décidément le club le plus actif sur le marché des transferts: après Rodelin, Basa, Enyaema, Rozehnal et Payet, le champion de France a enregistré jeudi une nouvelle signature, celle de Benoît Pedretti qui s'est engagé pour trois ans et succède à Yohan Cabaye, parti à Newcastle, dans l'entrejeu des Dogues. Rudi Garcia, qui souhaite garder Hazard, espère encore deux-trois recrues.

Le Losc est décidément le club le plus actif sur le marché des transferts: après Rodelin, Basa, Enyaema, Rozehnal et Payet, le champion de France a enregistré jeudi une nouvelle signature, celle de Benoît Pedretti qui s'est engagé pour trois ans et succède à Yohan Cabaye, parti à Newcastle, dans l'entrejeu des Dogues. Rudi Garcia, qui souhaite garder Hazard, espère encore deux-trois recrues. C'est avec un effectif pas loin d'être bouclé que Lille reprend le chemin de l'entraînement ce jeudi au Domaine de Luchin. Si tous les joueurs ne sont pas présents pour cette reprise, les internationaux ayant joué début juin bénéficiant de congés supplémentaires, Rudi Garcia sait qu'il va pouvoir travailler rapidement avec plusieurs nouvelles recrues, puisqu'ils sont déjà six à s'être engagés en faveur du Losc. Après Ronny Rodelin (attaquant en provenance de Nantes) et Marko Basa, international monténégrin qui succède à Adil Rami en défense centrale, les choses se sont accélérées cette semaine avec les signatures successives de David Rozehnal, prêté la saison dernière par Hambourg, et qui s'est engagé pour trois ans, du portier nigérian Vincent Enyaeama (ex-Hapoël Tel-Aviv), appelé à devenir la doublure de Mickaël Landreau, lui aussi engagé pour trois ans, de Dimitri Payet, qui a préféré la sécurité lilloise au risque parisien, et depuis ce jeudi de Benoît Pedretti. A 30 ans, ce dernier poursuit son tour de France de la Ligue 1, lui qui est auparavant passé par Sochaux, son club formateur, Marseille, Lyon et Auxerre où il a joué cinq saisons. "Je suis très heureux de venir dans un club qui a remporté deux trophées l'année dernière et a de grosses ambitions pour la suite. Il y a une saison excitante avec cette Ligue des champions qui arrive et il faudra essayer de rester au même niveau en Championnat, même si ce sera très compliqué." Que compte apporter à ce groupe le milieu de terrain international (22 sélections) ? "L'expérience, même si déjà pas mal ici ont l'expérience de la Ligue 1, certains même de la Ligue des champions, aider l'équipe à rester le plus haut possible en France et prendre du plaisir. Quand on regardait l'équipe jouer l'année dernière, on a vu qu'il y avait énormément de plaisir sur et en dehors du terrain, donc je veux bien me fondre dans l'équipe. C'était le jeu le plus attrayant en Ligue 1, avec une équipe qui a la possession du ballon et marque beaucoup de buts. Ils avaient tout, étaient très forts collectivement et avaient des talents individuels qui faisaient la différence devant, sans oublier les remplaçants qui ont été décisifs tout au long de l'année, cette notion de groupe, il faudra la garder." Garcia veut encore des renforts Le départ de Yohan Cabaye à Newcastle offre une place de titulaire dans l'entrejeu à Benoît Pedretti, heureux de travailler dans un contexte professionnel, avec un Domaine de Luchin neuf et un nouveau stade à venir dans un an. "Il y a tout pour bien travailler ici, le projet global du LOSC est très intéressant. Mais il faut déjà penser à cette saison, ne pas la rater." Ne pas rater la saison d'après-tire, c'est aussi une des préoccupations de son nouvel entraîneur Rudi Garcia qui, après cette vague d'arrivées, s'attend forcément à un reflux, avec des départs inéluctables. Après ceux de Rami (Valence) et Cabaye, celui de Gervinho à Arsenal n'est plus qu'une question de jours, le coach des champions de France ne veut en revanche pas entendre parler de celui d'Eden Hazard, à Paris ou ailleurs. "Dans un grand club, il aura beaucoup d'incertitudes, explique-t-il dans L'Equipe datée de jeudi. Et puis il va disputer la Ligue des champions. Il n'a que vingt ans, il peut encore progresser, être plus décisif. Michel Seydoux a dit qu'il était intransférable, c'est la bonne formule." Reste que l'intéressé sait bien qu'une "offre indécente" pourrait faire changer les dirigeants d'avis. Compte-t-il mettre sa démission dans la balance comme il l'a déjà fait en déclarant que les départs de Gervinho et Hazard pourraient entraîner le sien ? "Sur le long terme, oui. Je l'ai dit donc je le pense. Sur le court terme, il ne se passera rien pour moi cette saison", répond-il, toujours dans L'Equipe. Rudi Garcia se voyait mal ne pas assurer le "service après-vente" de l'historique saison dernière, il aimerait juste avoir les moyens de défendre ses titres, avec Hazard, mais également deux-trois recrues de plus: "Un attaquant ou un meneur de jeu comme Martin ou Plasil. mais c'est fermé pour eux. Un défenseur aussi, central ou latéral gauche." Sera-t-il servi ?