Lille part à la chasse au trésor

  • A
  • A
Lille part à la chasse au trésor
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Le club nordiste entame sa campagne face au CSKA Moscou.

Cette saison, la France sera représentée en Ligue des champions par deux habitués (Lyon, dont c'est la quatorzième participation à la C1, et Marseille, dont c'est la treizième) et par un club moins expérimenté à ce niveau, le Losc. Mais pour autant, le champion de France en titre a de sérieux atouts à faire valoir. La preuve par sept.

Une dynamique positive. Avant d'aborder sa campagne de Ligue des champions, le Losc reste sur trois victoires consécutives en Ligue 1, à Caen le 20 août (2-1), contre Marseille le 28 (3-2) et la dernière, samedi dernier, à Saint-Etienne (3-1). Quatorzièmes après deux journées, voici les Dogues revenus à la troisième place du classement, à deux points seulement du leader, Montpellier. "C'est la meilleure des préparations pour la Ligue des champions", a convenu l'entraîneur, Rudi Garcia.

Le Losc régale à Saint-Etienne :

L'expérience de la compétition. Le Losc n'est pas un novice. Ce sera même sa quatrième participation à la Ligue des champions. En 2001-02 puis en 2005-06, les Lillois avaient terminé troisièmes de leur groupe. Ce ne fut pas le cas la saison suivante. Après avoir tenu tête lors de la phase de poules au futur vainqueur, l'AC Milan, le Losc s’était qualifié pour les huitièmes de finale, où il avait été éliminé par Manchester United après un coup franc litigieux (ou astucieux, c'est selon) de Ryan Giggs. Gageons que, cette saison, les Lillois seront particulièrement attentifs sur coups de pied arrêtés... 

Giggs trompe la vigilance de Tony Silva :

La culture de la gagne. Toujours placé mais jamais gagnant depuis 2001, le Losc a mis fin la saison dernière à 56 années de disette en remportant la Coupe de France. Le week-end suivant, le Losc décrocha son troisième titre de champion de France. Ces deux trophées sont venus concrétiser une décennie de montée en puissance, entamée en 2000-01 sous l'égide de Vahid Halilohdzic, ainsi que le travail de Rudi Garcia, en place depuis 2008. L'ancien entraîneur manceau, au discours volontariste et parfois dur envers ses joueurs, n'est pas pour rien dans le changement des mentalités à Lille.

Obraniak marque le but vainqueur en finale de la Coupe :

Un jardin pour Eden Hazard. Certes, Lille a perdu Yohan Cabaye, Gervinho et Adil Rami. Pour les remplacer, les dirigeants nordistes ont fait signer Benoît Pedretti, Dimitri Payet et Marko Basa. Mais, surtout, le Losc a conservé Eden Hazard. Le meilleur joueur du dernier championnat brille déjà de mille feux depuis le début de la saison, avec plusieurs matches aboutis et un doublé à Saint-Etienne. "Je me sens vraiment bien en ce début de saison, je suis ravi de débuter cette Ligue des champions, c'est un moment fort, c'est la récompense de ce que nous avons fait l'an dernier", estime l'international belge. Et en Ligue des champions, ce sont souvent les joueurs de classe mondiale, comme Hazard, qui font la différence.

Une vitrine pour Joe Cole. Les dernières heures du mercato ont été riches pour le Losc, qui a réussi à attirer le Polonais Ireneusz Jelen et surtout l'Anglais Joe Cole. Déjà passeur décisif à Saint-Etienne, le nouveau numéro 26 du Losc connaît bien cette compétition pour l'avoir disputée à sept reprises avec les Blues de Chelsea. Elle va aussi lui servir de vitrine, lui qui n'a pas caché qu'il espérait encore être du groupe anglais pour l'Euro 2012. Et quoi de mieux que des matches de Ligue des champions pour se montrer...

Un groupe jouable. Avec l'Inter, vice-champion d'Italie, le CSKA Moscou, vice-champion de Russie et Trabzonspor, vice-champion de Turquie, Lille sera le seul champion de son groupe. Au-delà de l'anecdote, il y a une réalité. Malgré sa présence dans le chapeau 3, le Losc a eu la chance de tomber sur un Inter qui n'est plus aussi fort qu'à l'époque de José Mourinho et sur un CSKA Moscou qui a perdu de sa superbe et qui a été laminé 4-0 le week-end dernier par le Dinamo Moscou. Comme en 2007, le Losc a donc largement les moyens de rejoindre les huitièmes de finale, voire mieux.

Les matches à domicile. Ce sera une nouveauté cette saison. En attendant que son nouveau stade sorte de terre, le Losc va enfin avoir la satisfaction de pouvoir joueur ses matches à domicile. Après avoir dû se délocaliser au Stade de France puis au Stade Félix-Bollaert, à Lens, les Lillois vont donc avoir la chance de recevoir en Ligue des champions dans le pittoresque mais désormais mythique Stadium Nord de Villeuneuve-d'Ascq.