Lille ne s'enflamme pas

  • A
  • A
Lille ne s'enflamme pas
Partagez sur :

Leaders de Ligue 1 depuis dimanche soir et une victoire contre Monaco (2-1) au Stadium Nord, Lille refuse pour autant de s'enflammer. Sans renier ses ambitions européennes, le Losc met en avant la fragilité de son nouveau statut, dont il est le sixième club à avoir hérité cette saison. Pour autant, les Nordistes ont des arguments offensifs à faire valoir.

Leaders de Ligue 1 depuis dimanche soir et une victoire contre Monaco (2-1) au Stadium Nord, Lille refuse pour autant de s'enflammer. Sans renier ses ambitions européennes, le Losc met en avant la fragilité de son nouveau statut, dont il est le sixième club à avoir hérité cette saison. Pour autant, les Nordistes ont des arguments offensifs à faire valoir. Chut, Lille est en tête de la Ligue 1. Depuis dimanche, et la prise de pouvoir des hommes de Rudi Garcia après une troisième victoire consécutive, contre Monaco (2-1), la température n'a pas grimpé outre mesure dans les têtes nordistes. Le message, clamé, martelé à l'envi par les Dogues reste identique à ce qu'il était en début de saison. Le Losc vise l'une des cinq premières places, et une qualification européenne. Garcia : "Notre ambition, c'est d'être dans les cinq premiers." Hazard : "Oui, nous sommes ambitieux, nous pouvons aller au bout mais l'objectif, c'est d'être dans les cinq." Message reçu... cinq sur cinq. Il faut dire qu'en Ligue 1, occuper la première place est loin de faire de vous un prétendant au titre. Demandez à Toulouse, Saint-Etienne, Brest voire Rennes. On ne peut pas d'ailleurs dire que le trône leur ait porté bonheur. De fait, il n'y a pas de quoi se voir arrivé, ce qui est loin d'être le cas des Lillois. Pour deux raisons. La première, c'est qu'"il suffit de perdre deux rencontres et [Lille] se retrouvera huitièmes", dixit Pierre-Alain Frau, qui mesure le très minime écart entre les huit premiers (deux points). La deuxième, c'est qu'en fin comptable Rudi Garcia a noté que les positions actuelles ne sont que virtuelles. "Marseille et Rennes ont un match en retard, donc nous sommes leaders mais potentiellement eux aussi", rappelle l'ancien entraîneur du Mans. Lacombe: "Lille au-dessus du lot" Une prudence dans les paroles, qui contraste avec l'ambition dont font preuve, depuis de nombreux mois maintenant, les Lillois dans le jeu. Meilleure attaque de Ligue 1 avec 24 buts, le Losc semble avoir retrouvé cette fluidité offensive qui lui faisait défaut depuis le mois d'août. Le collectif progresse de semaine en semaine, et les individualités se mettent petit-à-petit au diapason, de Moussa Sow, le plus régulier, en passant par Gervinho et surtout Eden Hazard. Dans le sillage de son prodige belge, qui a écoeuré de dribbles et d'insiprations géniales la défense monégasque, Lille peut par instants répétés se montrer irrésistible pour ses adversaires. "Vous pouvez toujours prendre une option avec plus d'attaquants, mais vous allez voir le turbin que les Lillois vont vous faire ! On a fait avec nos moyens du moment, face à une équipe du Losc bien partie pour être au-dessus du lot cette année", reconnaît Guy Lacombe, qui n'ignore pas que la note aurait pu être bien plus sévère pour l'ASM (2-1) sans les nombreux ratés nordistes. Pourtant, il existe bien quelques failles dans l'équipe de Rudi Garcia. Un style de jeu tourné vers l'attaque, incontournable vu les trésors de l'effectif lillois, mais qui requiert une fraîcheur physique impossible à garder tout au long d'une saison qui s'annonce chargée, si tant est que le Losc décide de jouer le coup à fond en Ligue Europa. Toutefois, avec un effectif quasiment au complet, chose rare dans le Nord, Garcia a pu user de son banc (Chedjou, De Melo, Obraniak) contre Monaco, avec bonheur. Deuxième bémol à la bonne santé lilloise, une défense encore un peu friable. "Il faut que l'on progresse encore dans ce domaine, on doit faire mieux. Les victoires donnent le moral, on est dans la bonne direction", reconnaît Adil Rami. L'arrière-garde du Losc est celle qui a encaissé le plus de but parmi les dix premiers. Elle passera un prochain test samedi à Bordeaux.