Lille marque le pas

  • A
  • A
Lille marque le pas
Partagez sur :

Mauvaise soirée pour les Lillois ! Alors que les hommes de Rudi Garcia avaient fait le plus dur en ouvrant la marque en première période sur une superbe frappe de Joe Cole, Kévin Monnet-Paquet, entré en cours de jeu, a réduit à néant les espoirs de victoire du champion de France en titre, samedi, lors de la 8e journée de Ligue 1. Troisième match nul consécutif pour les Nordistes, qui stagnent à la sixième place du classement.

Mauvaise soirée pour les Lillois ! Alors que les hommes de Rudi Garcia avaient fait le plus dur en ouvrant la marque en première période sur une superbe frappe de Joe Cole, Kévin Monnet-Paquet, entré en cours de jeu, a réduit à néant les espoirs de victoire du champion de France en titre, samedi, lors de la 8e journée de Ligue 1. Troisième match nul consécutif pour les Nordistes, qui stagnent à la sixième place du classement. En perte de vitesse après ses deux matches nuls enregistrés face à Bordeaux (1-1) et Sochaux (2-2), Lille a manqué de se rapprocher du podium, samedi, lors de la 8e journée de Ligue 1. Impressionnant de maîtrise technique dans l'entrejeu, le Losc avait pourtant cru avoir réalisé le plus dur après l'ouverture du score de Joe Cole d'une superbe frappe en pleine lucarne. Débarqué de Liverpool cet été, le milieu anglais avait profité d'un bon service d'Eden Hazard pour ajuster son tir et tromper Fabien Audard à l'heure de jeu (1-0, 34e). Face à des Merlus asphyxiés devant la supériorité technique des hommes de Rudi Garcia, l'international belge s'était déjà illustré quelques instants auparavant, lançant Franck Béria, dont le centre pour Joe Cole avait été intercepté par Fabien Audard (17e). Ludovic Obraniak avait ensuite été proche d'ouvrir la marque, mais la frappe du milieu polonais avait manqué le cadre (27e), avant qu'Hazard ne bute à son tour sur Fabien Audard deux minutes plus tard (29e). Gourcuff, coaching gagnant Devant le pressing imposé par les locaux, Christian Gourcuff décidait de réorganiser son équipe. A la mi-temps, Kévin Monnet-Paquet entrait en jeu à la place d'Arnold Mvuemba. Ce changement obligeait Mathieu Coutadeur à se repositionner dans l'axe aux côtés de Romao. Un choix tactique payant, puisque les Lillois ne parviendront plus à se créer d'occasions en seconde période. Rudi Garcia ne trouvera pas la faille, malgré les rentrées de Rio Mavuba et Moussa Sow, remplaçants respectifs de Ludovic Obraniak et Ireneusz Jelen. La fin de rencontre sera ainsi à l'avantage des visiteurs. Tour à tour, Gilles Sunu va frôler le cadre de Michaël Landreau (66e) et Arnaud Le Lan prendre sa chance aux 25 mètres, mais son ballon va passer juste au-dessus de la transversale de l'ancien portier nantais (85e). La décision viendra finalement de Monnet Paquet, entré sur le terrain à la mi-temps. Sur un coup franc lointain tiré par Mathieu Coutadeur, l'attaquant breton surprendra la défense nordiste d'une volée du droit (1-1, 90e). Lille tombe de son piédestal et voit le podium s'éloigner un peu plus. Ces temps-ci, les dernière minutes coûtent cher à des Dogues qui vont devoir se remettre en question avant leur déplacement périlleux à Trabzonspor, mardi, dans le cadre de la Ligue des champions.