Lille maîtrise son sujet

  • A
  • A
Lille maîtrise son sujet
Partagez sur :

Mission accomplie pour le Losc qui n'avait aucune alternative à la gagne ce jeudi soir lors de la 6e levée de la Ligue Europa. Face à la Gantoise, les hommes de Rudi Garcia ont fait honneur à leur statut de leaders de la Ligue 1, s'imposant 3-0 sur des réalisations signées Obraniak, Frau et Sow. A deux marches du titre honorifique de champion d'automne, Lille jouera donc des 16e de finale continentaux en 2011.

Mission accomplie pour le Losc qui n'avait aucune alternative à la gagne ce jeudi soir lors de la 6e levée de la Ligue Europa. Face à la Gantoise, les hommes de Rudi Garcia ont fait honneur à leur statut de leaders de la Ligue 1, s'imposant 3-0 sur des réalisations signées Obraniak, Frau et Sow. A deux marches du titre honorifique de champion d'automne, Lille jouera donc des 16e de finale continentaux en 2011. Un match "essentiel" mais "pas une priorité". Mickaël Landreau avait choisi ses mots: ce match de la 6e journée de Ligue Europa revêtait une vraie importance pour des Lillois par ailleurs leaders de la Ligue 1 et donc forcément happés pas d'autres ambitions. Pour autant, c'est encore Rudi Garcia qui résumait le mieux la situation avant coup: "Nous sommes totalement focalisés sur ce match face à La Gantoise. Il n'y a pas de calcul à faire, on veut aller en 16e de finale et aller le plus loin possible dans la compétition." Malgré l'absence de Gervinho ou la présence de Mavuba et Sow sur le banc au coup d'envoi, les Dogues ont prouvé qu'ils ne prenaient pas cette rencontre couperet à la légère. Contraint de s'imposer ce soir pour viser plus haut sur la scène continentale, le Losc, faisant fi des conditions difficiles de jeu, a littéralement surclassé son adversaire, troisième club actuel du championnat belge auquel il ne manquait guère qu'un point pour rallier les 16e de finale de la Ligue Europa. Après un quart d'heure de chauffe timide et une première banderille au crédit de Smolders et de la Gantoise, Lille a très vite pris la mesure de son rival. D'abord maladroits, à l'image de cette reprise écrasée de De Melo envoyée sur le poteau (11e), les Dogues ont imprimé un tel rythme en première période que leurs convives du jour, qui restaient pourtant sur quatre succès consécutifs toutes compétitions confondues, ont fini par lâcher. A l'affût d'une passe en retrait faiblarde de Suler, Obraniak est venu se jouer de Jorgacevic à la demi-heure de jeu (1-0, 30e). Un but libérateur pour le Stadium. Insatiable Sow Dès lors en effet, le match aura été à sens unique, de part et d'autre de la pause. Passés un nouveau poteau à l'actif cette fois du buteur, Obraniak (39e), et un tir de Cabaye expédié de peu hors cadre (44e), Frau se sera chargé d'assurer le break en seconde période, voyant ainsi sa combativité et son activité récompensées (2-0, 56e). Entré en jeu dans la foulée, Sow, le meilleur buteur actuel de l'élite, y sera ensuite allé de son poteau (67e), avant de trouver à son tour la faille devant un Jorgacevic par ailleurs auteur d'un match irréprochable (3-0, 88e). Comme le PSG, le Losc jouera donc les 16e de finale de la Ligue Europa en 2011, avec de sérieux arguments à faire valoir, pour peu que le club du président Seydoux joue le jeu jusqu'au bout. "On n'a pas à choisir entre le championnat et la coupe d'Europe, toute l'année on bataille en championnat pour être européen, on n'a pas le droit de brader la coupe d'Europe", disait encore Rudi Garcia cette semaine. Gageons que les Lillois ont les moyens de courir deux lièvres à la fois cette saison.