Lille, le Sow de qualité

  • A
  • A
Lille, le Sow de qualité
Partagez sur :

Leader de Ligue 1 après 16 journées, le LOSC a retrouvé toute sa force de frappe offensive en même temps que le club nordiste a mis la main sur un buteur phénomène avec Moussa Sow, auteur de son deuxième triplé le week-end dernier face à Lorient. Avec déjà 13 buts à son actif cette saison, l'ancien Rennais incarne la formation de Rudi Garcia, qui inspire de plus en plus de crainte chez ses adversaires.

Leader de Ligue 1 après 16 journées, le LOSC a retrouvé toute sa force de frappe offensive en même temps que le club nordiste a mis la main sur un buteur phénomène avec Moussa Sow, auteur de son deuxième triplé le week-end dernier face à Lorient. Avec déjà 13 buts à son actif cette saison, l'ancien Rennais incarne la formation de Rudi Garcia, qui inspire de plus en plus de crainte chez ses adversaires. Frédéric Antonetti ne risque pas de retrouver le sourire. L'entraîneur rennais se demande encore comment ses dirigeants ont pu laisser filer lors de la dernière intersaison celui qui caracole aujourd'hui en tête du classement des meilleurs buteurs de Ligue 1. "Quand je suis arrivé, le mal était fait, se lamente encore le technicien corse. J'ai essayé de corriger, mais il avait tellement la tête à l'envers que c'était irrattrapable. J'ai tout essayé, je n'y suis pas arrivé. Entre lui et moi, ça s'est bien passé parce que c'est un garçon formidable, un bon joueur. Je ne suis pas surpris de sa réussite, mais les dés étaient pipés d'avance." Sow avait déjà la tête à Lille, qui a accueilli le Sénégalais à bras ouverts et n'est pas près de le regretter. Et pour cause. L'ancien Rennais peut se targuer après seize journées de Ligue 1 de marcher ni plus ni moins sur les traces de deux anciens Ballons d'Or. Avec 13 réalisations déjà au compteur, le nouveau chouchou du Stadium Nord évolue à un niveau d'efficacité plus vu à cette période de la saison depuis la saison 1991-92. Un total dont George Weah (PSG) et Jean-Pierre Papin (OM) étaient titulaires à l'époque. Evidemment, ça vous classe un joueur, qui affiche une moyenne colossale de 0,81 but/ match et pourrait à ce rythme-là finir la saison avec... 30 buts à son actif. Sow: "Moi, je me fous de savoir qui marque..." Sow, qui a tout de même réussi à reléguer sur le banc Pierre-Alain Frau et Tulio De Melo, n'en est pas encore là, mais ses performances interpellent forcément avec le week-end dernier, lors du festival offensif du Losc face à Lorient (6-3), un deuxième triplé cette saison après celui réussi au Stade Michel-D'Ornano contre Caen (5-2), lors de la 13e journée de Ligue 1, une performance qui n'avait plus été réalisée en Ligue 1 depuis la saison 2007-2008 et un certain Geraldo Wendel avec Bordeaux. Une réussite affolante et surtout à 24 ans une palette ultra-complète devant le but, à l'image de ce dernier triplé entre une frappe du gauche sur son premier but, une tête smashée pour le deuxième et un tir enroulé du droit pour clore son festival, qui aurait pu virer à l'orgie véritable quand on sait que le Merlu Baca a marqué contre son camp sous la pression de l'attaquant lillois, par ailleurs contrarié par la barre transversale avant la pause et par Audard en fin de rencontre sur une tentative de lob. Supporters, dirigeants et coéquipiers, tous sont sous le charme, même son entraîneur, Rudi Garcia, pourtant plutôt avare de ses compliments, se joint aux louanges: "Ce qui me plait, au-delà de son opportunisme devant le but et de sa capacité à marquer dans toutes les positions, c'est le travail qu'il abat, apprécie le technicien sur le site du club. On l'a vu beaucoup défendre. C'est un garçon généreux et capable d'être altruiste." Ou comment la nouvelle recrue est venue réveiller un secteur offensif déjà craint partout en France... L'intéressé, lui, savoure sa réussite, mais mesure le chemin restant à parcourir: "Au LOSC, on m'a très bien accueilli, que ce soient les joueurs, les dirigeants ou le staff, j'ai tout de suite senti une grosse confiance. Je me sens bien dans ce club, je suis vraiment en train de progresser et j'espère ne pas m'arrêter là. (...) Pour l'instant, j'en suis à treize buts. J'espère tout simplement continuer à en marquer d'autres et apporter le plus possible au LOSC. Moi, je me fous de savoir qui marque. L'objectif est d'être dans les cinq premiers. C'est le plus important. Là, on va recevoir deux fois de suite après être allés à Arles-Avignon. Il faut prendre le plus de points possible. On verra en deuxième partie de saison. Franchement, cette équipe lilloise m'impressionne. Que ce soit derrière, au milieu ou devant, il y a de belles individualités. Moi, je me plais beaucoup à jouer avec Gervinho et Eden (Hazard). Et je me régale..." Lille, en plein festin, peut en dire autant.