Lille, la tête ailleurs ?

  • A
  • A
Lille, la tête ailleurs ?
Partagez sur :

Auteur d'un nul rageant à domicile (2-2), lors du match aller des seizièmes de finale de la Ligue Europa, le Losc se déplace jeudi sur la pelouse du PSV Eindhoven en outsider. Les Néerlandais restent en effet sur dix matches sans défaite au Philips Stadion en compétition européenne. Les Dogues seront-ils motivés par un tel challenge à trois jours d'un match capital en championnat face à Lyon ?

Auteur d'un nul rageant à domicile (2-2), lors du match aller des seizièmes de finale de la Ligue Europa, le Losc se déplace jeudi sur la pelouse du PSV Eindhoven en outsider. Les Néerlandais restent en effet sur dix matches sans défaite au Philips Stadion en compétition européenne. Les Dogues seront-ils motivés par un tel challenge à trois jours d'un match capital en championnat face à Lyon ? Battu pour la première fois depuis décembre, dimanche dernier sur la pelouse de Montpellier, lors de la 24e journée de Ligue 1, le leader lillois a vu ses poursuivants revenir en trombe en haut du classement. Si les Dogues, à juste titre, ne s'affolent pas et plaident l'accident, la venue de Lyon, quatrième à quatre points du Losc, dimanche prochain au Stadium, pourrait être un tournant de la saison. En attendant de croiser le fer avec l'OL, le club nordiste se déplace jeudi sur la pelouse du PSV Eindhoven, en match retour des seizièmes de finale de la Ligue Europa. Tenus en échec à l'aller (2-2), après avoir encaissé deux buts en deux minutes en fin de match alors qu'ils menaient deux à zéro, les hommes de Rudi Garcia, qui enregistre le retour d'Adil Rami, mais aussi le forfait de Mathieu Debuchy, devront livrer une solide prestation au Philips Stadion pour espérer valider leur billet pour le tour suivant. Habitué aux joutes européennes et leader de son championnat, le club néerlandais reste en effet sur une série de dix matches sans la moindre défaite sur la scène européenne (huit victoires, deux nuls), depuis son revers face à Liverpool en phase de poules de la Ligue des champions (1-3), lors de la saison 2008-2009. De son côté, le Losc reste sur huit matches sans victoire à l'extérieur sur la scène européenne (quatre nuls, quatre défaites). Rutten (entraîneur du PSV): "Le Losc ne nous a pas pris au sérieux" De plus, les joueurs du PSV, dominés durant 80 minutes à l'aller avant de se ressaisir en fin de match, auront à coeur de prouver qu'ils sont capables de rivaliser avec le meilleur club français du moment. "On a déjà battu la Sampdoria cette saison et d'autres grandes équipes. Si on gagne demain, ça sera dans la même lignée et bon pour la confiance, confie ainsi, sur le site de l'Uefa, l'entraîneur Fred Rutten qui n'a pas apprécié que son homologue français aligne une équipe largement remaniée lors du match aller: Je ne m'y attendais pas, mais c'est son choix. Quand on regarde les compositions des matchs de Ligue Europa, on voit que Lille change ses joueurs. De toute façon, on connaît le système de Lille, quels que soient les joueurs. (...) On peut aussi penser que le LOSC ne nous a pas pris au sérieux..." Des propos plutôt offensifs de la part de l'entraîneur néerlandais qui cherche sans doute à motiver ses troupes avant la rencontre, d'autant plus que le PSV s'apprête à jouer dans la foulée le choc face à l'Ajax Amsterdam, ce week-end en championnat. Plus mesuré, Rudi Garcia n'a pas pour autant renoncé et comptera une nouvelle fois sur certains de ses jeunes joueurs pour aller chercher la qualification, à l'image Idrissa Gueye, auteur de l'ouverture du score au match aller d'une splendide frappe. "On voit qu'il est en confiance. Et puis son but a montré qu'il avait aussi une bonne frappe", a souligné le technicien nordiste dans les colonnes de Nord-Eclair à propos du jeune milieu Sénégalais de 20 ans, qui, s'il récidive au match retour, pourrait marquer l'histoire du club en inscrivant le 100e but européen du Losc.