Lille, la parole à la défense

  • A
  • A
Lille, la parole à la défense
Partagez sur :

Séduisant à l'offensive, le Losc n'en laisse pas moins une impression mitigée depuis le début de la saison, parfois friable sur ses arrières et étonnamment naïf. Deux fois la semaine passée les Lillois ont été tenus en échec, 2-2, par le CSKA Moscou puis Sochaux alors qu'ils semblaient avoir les cartes en main pour l'emporter. Deux déconvenues qu'analysent Rudi Garcia et Rio Mavuba avant leur déplacement à Bordeaux mardi soir.

Séduisant à l'offensive, le Losc n'en laisse pas moins une impression mitigée depuis le début de la saison, parfois friable sur ses arrières et étonnamment naïf. Deux fois la semaine passée les Lillois ont été tenus en échec, 2-2, par le CSKA Moscou puis Sochaux alors qu'ils semblaient avoir les cartes en main pour l'emporter. Deux déconvenues qu'analysent Rudi Garcia et Rio Mavuba avant leur déplacement à Bordeaux mardi soir. "Lorsqu'on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre." Ainsi parlait Rudi Garcia samedi soir après la match nul de ses troupes contre Sochaux (2-2), trois jours après le partage des points accordé au CSKA Moscou sur la même pelouse de Villeneuve-d'Ascq en Ligue des champions (2-2). Dans les deux cas pourtant, le Losc semble avoir davantage perdu deux unités que gagné un point. Car dans les deux cas, les Dogues menaient à la marque à cinq minutes du coup de sifflet final... "On ne va pas se mentir: on prend beaucoup de buts en ce moment", confesse Rio Mavuba sur le site officiel du club nordiste. En six journées de L1, le champion de France a déjà encaissé neuf buts, sans compter les deux réalisations moscovites en coupe d'Europe et les cinq buts passés par l'OM lors du Trophée des champions. "Corrigeons tout cela, préconise le capitaine lillois. La défense est un chantier important. Même s'il est peut-être plus simple de résoudre l'aspect défensif que de trouver les solutions offensives, ça passe par tout le monde. De l'attaquant, au milieu jusque derrière et Micka, on doit faire plus, se montrer davantage attentifs, être plus rigoureux au marquage, gagner les duels et surtout, faire preuve d'intelligence selon les situations." Un quatuor défensif sens dessus dessous Fatalement frustré, en tout cas si l'on en croit son comportement tourmenté samedi soir sur le banc de touche, Rudi Garcia jouait lundi devant la presse la carte de la relativisation. "Peut-être qu'on aurait pu se montrer un peu plus solides", concède-t-il tout juste, relayé par la Voix du Nord, avant de justifier les largesses actuelles de son équipe. "On pourra faire des constats plus sérieux quand tout le monde sera disponible à 100%. Pour l'instant, on va continuer à prendre des buts, c'est logique. On doit s'adapter. Et essayer de marquer plus que l'adversaire, estime le technicien nordiste. On aligne des joueurs blessés, qui ne sont pas à 100 % de leurs capacités. Ce n'est pas une fatalité mais une partie de l'explication. On manque de cohésion et de complémentarité." Pour Rudi Garcia, contraint d'aligner ce week-end contre Sochaux un Basa à peine remis et de l'associer dans l'axe à un Béria ainsi utilisé à contre-emploi, le laxisme de sa défense s'explique le plus simplement du monde. "Je n'ai jamais pu composer la même défense cette saison", se plaint-il. Un raccourci un brin exagéré puisque les Debuchy, Basa, Chedjou et Béria, ses quatre cadres présumés, ont bien joué ensemble trois parties d'affilée, contre Montpellier, Caen et Marseille. Pour le reste, le stratège lillois a effectivement dû se passer tour à tour des services de Basa, Rozehnal et Chedjou, le dernier étant toujours convalescent à l'heure qu'il est. A Bordeaux ce week-end, outre celui-ci, Debuchy manquera également à l'appel, pour cause de suspension. "Ce serait une bonne idée de faire un résultat à Bordeaux, conclut néanmoins Rio Mavuba. Il n'est pas question de parler de "se relancer", car on a quand même engrangé dix points sur douze possibles. Mais face à des Girondins qui ne vont pas forcément très bien, à nous de tirer notre épingle du jeu en réalisant un coup là-bas." Les Bordelais ont sans doute plus à perdre que le Losc sur cette rencontre il est vrai...