Lille l'a un peu mauvaise

  • A
  • A
Lille l'a un peu mauvaise
Partagez sur :

Les Lillois ont eu du mal à avaler leur défaite, mercredi lors du Trophée des champions face à Marseille (4-5), au terme d'un scénario rocambolesque. La raison principale ? L'expulsion d'Aurélien Chedjou pour un deuxième carton jaune, sur le premier penalty accordé à l'OM, qui privera le défenseur camerounais du premier match de Ligue 1. Dans la foulée, les Dogues ne sont pas allés chercher leur médaille.

Les Lillois ont eu du mal à avaler leur défaite, mercredi lors du Trophée des champions face à Marseille (4-5), au terme d'un scénario rocambolesque. La raison principale ? L'expulsion d'Aurélien Chedjou pour un deuxième carton jaune, sur le premier penalty accordé à l'OM, qui privera le défenseur camerounais du premier match de Ligue 1. Dans la foulée, les Dogues ne sont pas allés chercher leur médaille. Du spectacle, un scénario de folie et des polémiques ! Pour une rentrée, Frédéric Thiriez a été gâté au-delà de ses espérances, même s'il se serait sûrement bien passé des réparties déjà musclées de Rudi Garcia et José Anigo. Alors que le président de la Ligue ne cesse de promouvoir son Trophée des champions, Lille et Marseille s'en sont chargés pour lui sur le terrain. Neuf buts, 5-4 pour l'OM au final alors que le Losc menait 3-1 à six minutes de la fin... Mais plus que la perte d'un titre finalement très honorifique, les Dogues pestaient surtout contre l'expulsion d'Aurélien Chedjou sur le premier penalty. Mickaël Landreau, au coup de sifflet final, s'est emporté contre l'arbitre marocain, M. El-Ahrach: "C'est bien de délocaliser mais il faut assumer ! C'est inadmissible." Puisqu'il s'agissait d'un match officiel et dans le giron de la LFP, Chedjou sera normalement suspendu pour la première journée de Ligue 1, à Nancy. Un coup dur auquel Rudi Garcia ne s'attendait pas vraiment. "C'est le point noir de la soirée, indiquait ainsi l'entraîneur lillois au micro de France Info. A la limite, siffler penalty, l'arbitre peut se tromper. Mais avec un peu de psychologie et d'intelligence, il aurait pu éviter de sortir un carton rouge. Je crois qu'il n'a pas découpé le Marseillais en deux. On a déjà deux blessés, De Melo et Bonnart, nous priver de Chedjou, je trouve ça dommageable." Anigo: "On serait venu chercher nos médailles" Les Nordistes l'ont eu tellement en travers de la gorge qu'ils n'ont pas même pas été chercher leur médaille de finaliste... Et José Anigo n'a pas manqué de souligner l'attitude des Lillois. "Je ne comprends pas. J'ai un tempérament électrique, mais si j'ai perdu, j'ai perdu, je viens chercher ma médaille et je garde ma rancoeur. C'est leur problème, mais nous, si on avait perdu, on serait venu chercher nos médailles." Ambiance... A propos des penalties, le directeur sportif de l'OM pense que "le premier n'est pas discutable, le deuxième un peu plus, mais ça se siffle". Certes, Didier Deschamps a parlé d'une "belle "promo" pour le foot français", mais les champions de France n'en avaient sûrement pas grand-chose à faire mercredi soir. Voilà qui donne au moins le ton de la saison, même s'il faut espérer que ces faits de jeu ne terniront pas les retrouvailles entre Lille et l'OM, le mois prochain dans le Nord. Pour une fois, le Trophée des champions a offert un spectacle remarquable, avec des passes d'armes à tous les niveaux. Toutefois, si les Nordistes venaient à perdre lors de leur rentrée en Ligue 1, à Nancy, nul doute que l'absence de Chedjou fera à nouveau parler dans les chaumières. Et que ce Trophée des champions, le Losc le maudira avant tout.