Lille frustré

  • A
  • A
Lille frustré
Partagez sur :

Alors qu'ils menaient dimanche à Auxerre grâce à un ciseau retourné de Sow, les leaders de Ligue 1 ont été rejoints sur le fil, ou presque, par un but de Dudka, vraisemblablement hors-jeu. Au final, les deux équipes se séparent sur un match nul (1-1) qui relance la concurrence derrière le Losc. Et notamment Lyon qui reçoit Bordeaux ce soir en clôture de la 22e journée.

Alors qu'ils menaient dimanche à Auxerre grâce à un ciseau retourné de Sow, les leaders de Ligue 1 ont été rejoints sur le fil, ou presque, par un but de Dudka, vraisemblablement hors-jeu. Au final, les deux équipes se séparent sur un match nul (1-1) qui relance la concurrence derrière le Losc. Et notamment Lyon qui reçoit Bordeaux ce soir en clôture de la 22e journée. Il était beau ce scénario. Le PSG défait la veille à Rennes (1-0), Lille pouvait compter sept points d'avance dimanche soir sur son dauphin parisien, à l'issue de la 22e journée de Ligue 1, en cas de victoire à l'Abbé-Deschamps. Après 10 minutes de jeu en terre auxerroise, le film nordiste se déroulait idéalement grâce à Moussa Sow. Le serial buteur des Dogues exécutait un véritable ciseau retourné pour l'ouverture du score (0-1, 9e). Si le 16e but de l'attaquant sénégalais cette saison en championnat de France pouvait être entaché d'un léger hors-jeu, il était la conséquence d'un début de rencontre à l'avantage des hommes de Rudi Garcia. Comme à son habitude, l'AJA ne se bousculait pas au portillon pour prendre le jeu à son compte et le cuir passait la plupart de son temps dans les pieds des visiteurs. Un Polonais en cache un autre La domination lilloise ne baissait pas au cours du la première période marquée notamment par une tentative d'Hazard, au ras du poteau droit (20e). Un peu plus tôt, Landreau était poussé à l'excellence en sortant le coup de tête de Le Tallec, peu de temps après l'ouverture du score (12e). Les joueurs de Fernandez plaçaient une nouvelle fois leur adversaire en difficulté, et en particulier Chedjou obligé de dégager en catastrophe un centre de Birsa sur coup franc (25e). Lors du second acte, les situations auxerroises d'égaliser seront plus nombreuses. Leur timidité laissée au vestiaire, les coéquipiers de Sorin posaient enfin leur jeu, malgré l'absence de Pedretti resté sur le banc. Le coup de mou progressif des Lillois, passé l'heure de jeu, va également faciliter la création d'espaces pour les Bourguignons. Mais si l'approche aux abords de la surface lilloise s'opérait sans grande difficulté, mettre en échec Landreau s'avérait une mission plus délicate. Il fallut donc une situation un peu avantageuse pour que l'AJA fasse enfin lever les tribunes parsemées de l'Abbé-Deschamps. Le coup franc de Sammaritano trouvait la reprise taclée de Dudka, seul au second poteau (1-1, 86e). Un but douteux au vu du ralenti, Le Tallec, en position de hors-jeu, déviant le cuir pour son coéquipier. On prévoyait peut-être le réveil de Jelen, c'est un autre Polonais qui joua ce mauvais tour aux Dogues. A 16 matches de la fin du championnat, Lille compte donc cinq points d'avance sur ses dauphins, Paris, Rennes et Lyon, si l'OL l'emporte face à Bordeaux, et six sur l'OM, petit vainqueur samedi d'Arles-Avignon (1-0). Une chose est sûre, le Losc a peut-être montré ses premiers signes de fragilité.