Lille fait craquer l'OM

  • A
  • A
Lille fait craquer l'OM
Partagez sur :

Malgré un doublé de Valbuena et l'avantage du score à une demi-heure de la fin, les Marseillais ont cédé dimanche à Lille devant des Dogues qui se sont imposés 3-2 en conclusion de la 4e journée de Ligue 1. Les champions en titre recollent ainsi à deux points du leader montpelliérain. Les Olympiens, eux, occupent la 16e place et n'ont toujours pas gagné depuis le début de la saison.

Malgré un doublé de Valbuena et l'avantage du score à une demi-heure de la fin, les Marseillais ont cédé dimanche à Lille devant des Dogues qui se sont imposés 3-2 en conclusion de la 4e journée de Ligue 1. Les champions en titre recollent ainsi à deux points du leader montpelliérain. Les Olympiens, eux, occupent la 16e place et n'ont toujours pas gagné depuis le début de la saison. L'OM a certainement livré son meilleur match de la saison dimanche soir à Lille mais les hommes de Deschamps en sont repartis bredouilles et très énervés. Des hommes en colère qui ont mené 2-1 à l'heure de jeu avant de céder sous le réveil de Sow, auteur d'un penalty en fin de rencontre sur un tacle suicidaire de Fanni. Si les Marseillais s'étaient en partie rassurés le week-end dernier en gardant leur cage protégée devant Saint-Etienne, malgré un nouvel échec à domicile (0-0), Mandanda s'est incliné trois fois devant le champion en titre (3-2). Les regrets sont d'autant plus énormes pour les Provençaux que pour une fois, ils ont réussi à maintenir un niveau de jeu acceptable, pour une équipe aux ambitions élevées, lors des deux périodes. En rejoignant les vestiaires, les statistiques relatives à la possession de balle (56%), aux corners (4 à 3), aux tirs (7 à 3) et aux centres (12 à 8) penchaient en faveur des Olympiens. Mais au tableau d'affichage, les joueurs de Garcia menaient 1-0 grâce à Moussa Sow. Le meilleur buteur du championnat de France 2010-2011 marquait au coeur d'un gros premier quart d'heure marseillais, juste après un arrêt de Landreau sur une frappe d'André Ayew. Mandanda, un peu court sur son anticipation du centre de Beria, permettait à l'attaquant sénégalais d'arriver le premier sur le ballon (1-0, 15e). Guy Stéphan espérait un sursaut de ses joueurs en seconde période, l'adjoint de DD allait être satisfait. Dès la reprise des débats, l'OM pressait les Lillois sur leur surface et Rémy trouvait le montant de Landreau, suite à un centre contré par Basa (48e). Le bilan après Lyon La récompense allait venir de Valbuena, dont le tir de 30 mètres, dévié par Chedjou, trompait un gardien des Dogues un peu trop avancé (1-1, 56e). L'ancien milieu de Libourne-St-Seurin s'offrait un doublé mérité avec la complicité là aussi de Landreau qui, après avoir repoussé un coup franc de Cheyrou à l'entrée de la surface, laissait échapper le cuir de ses gants sur la reprise de Valbuena (1-2, 63e). Le temps de se dire que l'OM avait probablement renversé le destin de ce choc de la 4e journée que Payet alertait Chedjou en retrait. Le ballon entre les jambes de Mandanda (2-2, 66e). Et pour bien remettre en exergue les errements défensifs des Provençaux depuis le début du championnat (7 buts après quatre matches), Fanni, replacé dans l'axe en l'absence de Nkoulou (suspendu) et Mbia (blessé), fauchait Hazard parti trop vite dans la surface pour être repris. Sow ne manquait pas l'aubaine de signer lui aussi son doublé. En manque de confiance, disait-on, depuis cet été, le Sénégalais a lancé sa saison avec ce doublé, comme son club. Le champion est bien au rendez-vous, à deux points au classement du leader montpelliérain. L'OM est à six longueurs des Héraultais avec un calendrier, loin d'être rassurant: Rennes, Olympiakos et Lyon jusqu'à la mi-septembre.