Lille est bien reparti

  • A
  • A
Lille est bien reparti
Partagez sur :

Opposé samedi soir à la lanterne rouge, pour le compte de la 33e journée, le Losc n'a pas raté la belle opportunité de reprendre la tête de la Ligue 1. Avec ce succès obtenu à domicile sur Arles-Avignon (5-0), les hommes de Garcia comptent deux points d'avance sur l'OM, qui recevra Auxerre dimanche. Rennes et Bordeaux sont restés muets (0-0), alors que le PSG a dominé Valenciennes (3-1).

Opposé samedi soir à la lanterne rouge, pour le compte de la 33e journée, le Losc n'a pas raté la belle opportunité de reprendre la tête de la Ligue 1. Avec ce succès obtenu à domicile sur Arles-Avignon (5-0), les hommes de Garcia comptent deux points d'avance sur l'OM, qui recevra Auxerre dimanche. Rennes et Bordeaux sont restés muets (0-0), alors que le PSG a dominé Valenciennes (3-1). Le Losc s'est remis à l'endroit. Après près d'un mois sans connaître le succès en championnat, la formation de Rudi Garcia a remédié à ses petits maux en corrigeant Arles-Avignon, réduit logiquement à 10 juste avant l'heure de jeu. Ce succès offre à nouveau la place de leader aux Nordistes et reverse la pression sur les épaules de l'OM qui devra obligatoirement l'emporter dimanche au Vélodrome devant l'AJA pour reprendre le trône. En inscrivant cinq buts, les Dogues ont au passage soigné leur différence de buts qui pourrait compter à l'heure des bilans le 29 mai, au soir de la 38e journée. Ce match aurait pourtant très bien pu démarrer par un petit coup de tonnerre : l'ouverture du score des prochains pensionnaires de Ligue 2. On joue seulement depuis deux minutes quand une remontée de balle, digne d'un parfait tableau noir, profite à N'Diaye esseulé sur le côté gauche de la surface. Le tir puissant de ce dernier, heureusement pour les Dogues, ne trouve pas le cadre. Les Lillois, eux, en revanche, ne manquent pas de réalisme trois minutes plus tard quand Gervinho reprend victorieusement un centre de Debuchy, profitant d'un moment de flottement de la défense provençale (1-0, 5e). Une part du gâteau pour Rozenhal Les hommes d'Hadzibegic, une fois de plus assommés au cours d'un match de championnat cette saison, n'accusent pas franchement le coup et continuent de poser quelques soucis aux Nordistes. Pas de quoi évidemment installer la terreur chez les Dogues mais Landreau est contraint à s'allonger sur un coup franc de Kermorgant (28e). Auparavant, son homologue Merville avait sorti le grand jeu sur un coup de tête de De Melo (19e). Cabaye se trouve également tout près de donner aux siens (32e) un break qui arrive finalement juste avant la pause. Un service d'Hazard en direction de Gervinho permet à l'Ivoirien de fixer puis dribbler facilement Merville (2-0). Et si ça ne suffisait pas, les Lillois enfoncent le clou dès le retour des vestiaires par un penalty transformé de Debuchy (3-0, 48e) avant que les Provençaux ne se retrouvent à 10, pour une expulsion de Corrèze, et sombrent un peu plus en fin de rencontre. Cabaye enroule superbement du droit un coup franc direct (4-0, 84e) et Rozenhal, remplaçant d'un Chedjou blessé en première période, clôt la représentation lilloise en lobant Merville (5-0).