Lille enfonce le clou

  • A
  • A
Lille enfonce le clou
Partagez sur :

Quatre points séparent désormais Lille de ses trois poursuivants directs: le PSG, Rennes et Lyon. Le Losc n'a fait qu'une bouchée de Nancy (3-0), ce mercredi soir au Stadium Nord, en match en retard de la 18e journée de Ligue 1, et a du coup consolidé son avance en tête du championnat. Un succès que les Dogues doivent à Gervinho, auteur d'un doublé, et Hazard.

Quatre points séparent désormais Lille de ses trois poursuivants directs: le PSG, Rennes et Lyon. Le Losc n'a fait qu'une bouchée de Nancy (3-0), ce mercredi soir au Stadium Nord, en match en retard de la 18e journée de Ligue 1, et a du coup consolidé son avance en tête du championnat. Un succès que les Dogues doivent à Gervinho, auteur d'un doublé, et Hazard. On y voit désormais plus clair en tête de la Ligue 1 où il y a Lille... et les autres. Avec au moins quatre points d'intervalle. Hôte de Nancy, ce mercredi soir au Stadium Nord, le Losc n'a pas manqué l'occasion de faire le trou sur son trio de poursuivants - le PSG, Rennes et Lyon - en disposant logiquement de Nancy dans un match en retard de la 18e journée qui a tourné court (3-0). Une mi-temps et une minute, pas plus. L'ASNL, prise à son propre piège, a volé en éclats au retour des vestiaires sur deux occasions, deux contres, en quelques secondes. Avec Gervinho dans le rôle du détonateur. C'est d'abord sur un service de Hazard que le joueur de poche ivoirien est venu tromper Grégorini en face-à-face d'un extérieur du droit (1-0, 47e). Un jeu à deux qui a également fonctionné dans le sens inverse, le milieu belge profitant d'un bon service de son coéquipier pour ajuster le gardien lorrain, abandonné à son triste sort par toute sa défense (2-0, 49e). De compliqué, le match est devenu plié pour Nancy. Fou de rage, Pablo Correa a alors effectué trois changements d'un coup. Mais le choc psychologique n'a pas eu lieu, les Dogues enfonçant le clou quelques instants plus tard. Et devinez qui a inscrit ce troisième but, et au passage son dixième de la saison en championnat ? Gervinho, bien sûr ! Une réalisation un peu heureuse puisque le tir repoussé de Sow lui est revenu dans les pieds alors qu'il était entouré de plusieurs joueurs nancéiens (3-0, 60e). Fallait-il y voir un signe que rien ne pouvait arriver à Lille ? Même pas. Car en première période, l'ASNL a bien tenu le choc, faisant le dos rond malgré les multiples occasions signées Sow (11e), Hazard (14e, 38e) et Cabaye, qui a même manqué un penalty bien repoussé par Grégorini juste avant la pause (41e). Au milieu de ce flot continu de frappes et de frissons, Nancy a tenté d'exister à sa manière, en contre, mais Hadji est tombé sur un Landreau bien tranquille le reste de la rencontre (29e). Ce n'est donc pas à dix, après l'expulsion méritée d'Andre Luiz pour un violent tacle par derrière sur Hazard (73e), que les Lorrains ont pu changer quoique ce soit. Surtout que dans le jeu, le Losc n'a pas mis le frein à main, privant son adversaire de ballon. Les entrées de De Melo, Frau et Obraniak ont à peine atténué le rythme imprimé par la bande de Rudi Garcia. Qui se positionne très clairement comme candidat au titre. L'OM, champion de France, pointe déjà à six longueurs.