Lille encore trop tendre ?

  • A
  • A
Lille encore trop tendre ?
Partagez sur :

Pour son retour en Ligue des champions, sa dernière participation remontait à la saison 2006-2007, le Losc pensait avoir fait le plus dur en menant de deux buts face au CSKA Moscou, mercredi au Stadium. Mais les Russes ont réussi à égaliser en fin de match (2-2). Un nul rageant pour les Dogues qui n'ont pas su tenir le résultat. Mais pas de quoi s'alarmer selon leur entraîneur Rudi Garcia.

Pour son retour en Ligue des champions, sa dernière participation remontait à la saison 2006-2007, le Losc pensait avoir fait le plus dur en menant de deux buts face au CSKA Moscou, mercredi au Stadium. Mais les Russes ont réussi à égaliser en fin de match (2-2). Un nul rageant pour les Dogues qui n'ont pas su tenir le résultat. Mais pas de quoi s'alarmer selon leur entraîneur Rudi Garcia. Quatre ans et demi après avoir atteint pour la première fois de son histoire les huitièmes de finale de la Ligue des champions (élimination face à Manchester United, 0-2 sur l'ensemble des deux matches), le Losc retrouvait mercredi soir la plus prestigieuse des compétitions européennes avec la réception au Stadium du CSKA Moscou, pour le compte de la première journée de la phase de poules. Les Dogues ont failli réaliser le coup parfait en inscrivant deux buts, l'un juste avant le repos par Moussa Sow (45e) et l'autre dès le retour des vestiaires par Benoît Pedretti (57e), mais c'était sans compter sur la réaction des Moscovites, qui ont arraché le nul (2-2), grâce à un doublé en fin de match de l'Ivoirien Seydou Doumbia (72e et 90e). Un résultat d'autant plus frustrant que dans le même temps les Turcs du Trabzonspor ont créé l'exploit sur la pelouse de l'Inter (1-0). Autant dire que ce groupe B s'annonce particulièrement serré avec quatre équipes en mesure de se qualifier pour le tour suivant. Ce résultat pose en tout cas la question de la capacité du Losc à rivaliser sur la scène européenne. Car, si les Dogues possèdent une armada offensive capable de déstabiliser de nombreuses défenses, l'arrière-garde nordiste est apparue trop fébrile mercredi et n'a pas su tenir le résultat, comme a pu le faire l'OM la veille sur la pelouse de l'Olympiakos (1-0) ou l'OL mercredi sur le terrain de l'Ajax (0-0). Pas d'inquiétude toutefois pour Rudi Garcia, qui n'y voit pas un problème de fond et plaide l'accident. "Je suis déçu pour les joueurs ce soir, car avec la prestation produite, ils méritaient de l'emporter (...) On a, à mon goût, trop joué vers l'arrière à partir de la 70e minute (...) On a encore des joueurs qui sont en manque de forme optimale: David Rozehnal n'a quasiment pas joué depuis le début de saison, Marko Basa était encore incertain hier...", a ainsi confié le technicien nordiste sur le site du Losc. Reste que les Lillois ont visiblement manqué un peu d'expérience à ce niveau pour tenir le résultat. Cole: "Tout le monde garde le sourire et l'espoir" Pas d'affolement toutefois pour les joueurs qui tentent de positiver malgré la frustration, à l'image de Franck Béria: "On a réalisé une bonne première période, en leur imposant une pression. La frustration vient du fait qu'en deuxième période, on a cédé et reculé. Ils ont affiché une fraîcheur dont on ne disposait pas, avec des changements qui nous ont fait mal. Il n'y a pas de sentiment de défaite dans nos rangs, mais une grosse frustration car on ne s'est pas senti en difficulté". Aucune inquiétude non plus pour Joe Cole, qui loue la mentalité de ses nouveaux partenaires: "On a vu ce soir qu'on a besoin d'être plus vigilants, de faire preuve de plus d'expérience quand le match touche à sa fin. Demain, nous réussirons ensemble à pallier ce manque. Je le vois, tout le monde garde le sourire et l'espoir. Nous avons un super état d'esprit, un très bon entraîneur et un staff performant. Les partenaires ont été fantastiques, ce sont de très bons joueurs. On fera de notre mieux pour gagner le prochain match". Reste que le Losc a peut-être déjà perdu deux points très importants dans la course à la qualification et doit se préparer à un déplacement déjà décisif sur la pelouse de Trabzonspor le 27 septembre prochain.