Lille empile les points

  • A
  • A
Lille empile les points
Partagez sur :

Une semaine après sa large victoire face à Arles-Avignon, Lille a confirmé son statut de très sérieux prétendant au titre de champion de France, en l'emportant au forceps sur la pelouse de Nancy lors de la 34e journée de Ligue 1 (1-0), grâce à un coup franc de Hazard dans le temps additionnel de la première période. A la veille du choc OL-OM, le Losc prend quatre points d'avance sur Marseille.

Une semaine après sa large victoire face à Arles-Avignon, Lille a confirmé son statut de très sérieux prétendant au titre de champion de France, en l'emportant au forceps sur la pelouse de Nancy lors de la 34e journée de Ligue 1 (1-0), grâce à un coup franc de Hazard dans le temps additionnel de la première période. A la veille du choc OL-OM, le Losc prend quatre points d'avance sur Marseille. Quand le collectif patine, le talent peut suffire. Ce match à Nancy (0-1) ne restera pas comme une vitrine de la saison lilloise, bien au contraire, mais grâce à un éclair d'Eden Hazard juste avant la pause, il permet au Losc de prendre ses distances avec son dauphin marseillais au classement. Redevenu leader depuis son succès face à Arles-Avignon (5-0) samedi dernier, Lille compte désormais quatre points d'avance sur l'OM, ajoutant encore un peu plus de pression sur les hommes de Didier Deschamps, attendus à Lyon dimanche soir. "A ce moment de la saison, on a essayé de faire le mieux possible", expliquera, avec une moue significative, le capitaine Rio Mavuba, interrogé par Orange Sport. "Parfois, il nous faut peu d'opportunités prendre trois points. Mais cette victoire nous fait un bien fou", ajoutera Rudi Garcia. Sans briller, Lille a donc assuré l'essentiel et entamé victorieusement une série cruciale de cinq matches en 14 jours, avec 4 journées de Ligue 1 et la finale de la Coupe de France contre le PSG, samedi prochain. Une gestion forcément compliquée pour Rudi Garcia, qui, déjà privé de Obraniak, Béria et Cabaye, tous suspendus, avait choisi de ne pas prendre de risques avec Sow et Chedjou, remplacés dans le onze par Rozehnal et De Melo. On comprend mieux alors la colère de l'entraîneur lillois après un tacle rugueux de Berenguer sur Hazard, et même la peur sur son visage après un nouveau tacle de Lotiès sur Gervinho. Tout ça dans le premier quart d'heure. Il faut dire que les Nancéens, relégables depuis le week-end dernier luttent pour leur survie, et ne sont pas en reste au niveau de l'agressivité. Le Losc est pratiquement en Ligue des champions Question football, en revanche, hormis quelques accélérations lilloises, il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir la première vraie occasion du match, l'oeuvre de Gervinho. Sur un contre relayé par Hazard, l'Ivoirien vient buter sur Grégorini dans un angle fermé (30e). Nancy fait jeu égal, mais ne perturbe la défense lilloise que sur quelques inspirations de Féret, pas récompensé, à l'image de son coup franc dans le mur (25e). Et les Lorrains vont finalement se faire crucifier dans le temps additionnel de la première période, sur un coup franc peu évident accordé à Gervinho. Même excentré, Hazard ne se pose pas de questions et expédie le cuir dans la lucarne opposée d'un Grégorini pris à contre-pied (1-0, 45e). Le plus dur semble fait. Dès la reprise, De Melo se signale de la tête (50e), et le Losc, très peu inquiété, gère sereinement le rythme de la partie. Les minutes filent, le rythme est haché par les fautes, et les gardiens sont au chômage technique. Grégorini voit passer près de son poteau deux frappes de Balmont (72e) et Gueye (74e). Mais à trop calculer, le leader se fait des frayeurs. Sur un corner joué rapidement, la défense lilloise laisse Brison frapper. Son tir, dévié par Rami juste devant Landreau, fait passer un frisson énorme dans le dos des supporters nordistes (77e). C'est ensuite Lemaitre qui manque le cadre de la tête (80e). Nancy pousse, et Hadji a même le ballon du match nul dans les pieds, mais déchire complètement sa demi-volée (90e). Acculés dans leur surface lors des dernières minutes, les Nordistes vont tenir jusqu'au bout. Tiendront-ils jusqu'à la 38e journée ? Mavuba ne se prononce pas, conscient que "Marseille ne va rien lâcher". "Mais on prend deux points sur Paris", note l'ancien Bordelais. La Ligue des champions se rapproche à grands pas pour Lille. Quant au titre...