Lille, c'est renversant !

  • A
  • A
Lille, c'est renversant !
Partagez sur :

Défait il y a trois semaines à Paris, l'OL a de nouveau manqué son rendez-vous dominical en cette 11e levée de L1. Corrigé à Madrid cette semaine, les Gones ont cette fois subi la loi d'un Losc renversant, rapidement mené 0-1 et finalement vainqueur 3-1 grâce à Sow, Basa et Cole. Invaincu en championnat depuis la 2e journée, Lille se hisse ainsi sur le podium, restant à quatre points du PSG. Lyon rétrograde en cinquième position.

Défait il y a trois semaines à Paris, l'OL a de nouveau manqué son rendez-vous dominical en cette 11e levée de L1. Corrigé à Madrid cette semaine, les Gones ont cette fois subi la loi d'un Losc renversant, rapidement mené 0-1 et finalement vainqueur 3-1 grâce à Sow, Basa et Cole. Invaincu en championnat depuis la 2e journée, Lille se hisse ainsi sur le podium, restant à quatre points du PSG. Lyon rétrograde en cinquième position. Avec un PSG qui affiche une série en cours de cinq victoires en championnat, pas le choix, il faut s'accrocher pour épargner ses ambitions. Invités à clore la 11e levée de L1, le Losc et l'OL étaient condamnés au succès ce dimanche soir, sous peine de laisser échapper la locomotive parisienne. Vainqueurs plus tôt des Dijonnais, les pensionnaires du Parc des Princes étaient perchés au coup d'envoi à six points des Lyonnais, sept des Lillois. Au terme de ce week-end, les hommes de Rudi Garcia, souverains sur leurs terres, ont su revenir à quatre longueurs. Les Rhodaniens, eux, sont les grands perdants du wagon de tête... Pourtant les troupes de Rudi Garcia ont eu le mérite d'aller de l'avant dès l'entame des débats. Si les Dogues s'attèlent à marquer leur territoire en début de rencontre, ce sont les Gones qui se montrent les plus dangereux. A l'ouverture, Gomis alerte Briand côté gauche et dans le dos de la défense nordiste, ce dernier prend sa chance mais voit son tir freiné par Mavuba (4e). La deuxième percée de l'ancien Rennais sera la bonne... Cette fois excentré côté droit, Briand contrôle en pleine course un bon ballon de Gourcuff, dépose Béria et trompe Landreau dans un angle fermé (0-1, 23e). L'OL vient de doucher l'enthousiasme du Stadium Nord. Appelés à réagir, les Lillois au contraire s'exposent, et s'en remettent à la précipitation de Gomis, seul au point de penalty à la retombée d'un centre rentrant de Bastos (33e), pour ne pas payer plus cher encore l'addition. Le Losc vient de sentir le souffle du boulet, et se décide enfin à sonner la révolte. Tandis que la menace des locaux se précise, Payet frappe un corner qui laisse Lloris dans l'embarras, si bien que Sow profite de la sortie hasardeuse du portier rhodanien pour remettre les pendules à l'heure, d'une talonnade piquée victorieuse (1-1, 45e). Les Dogues reviennent de loin, et ne vont pas manquer de forcer leur chance en seconde période. Galvanisés par cette égalisation arrachée juste avant la pause, les Balmont et consorts accélèrent la manoeuvre au retour des vestiaires. Källström tente bien d'intimider Landreau d'un tir lointain décoché dès la reprise (47e), mais la maîtrise du ballon est sans conteste lilloise. Sur un nouveau coup de pied arrêté de Payet, un coup franc travaillé déposé au deuxième poteau, Basa surgit dans le dos de Koné et catapulte le cuir dans les filets de Lloris (2-1, 64e). Lyon, groggy, ne parvient pas à réagir, et prête le flanc à des contres menés à grandes enjambées par Hazard. Sur l'un d'entre eux, le Diable rouge décale Sow, lequel centre en retrait pour un Cole opportuniste (3-1, 83e). Il y a trois semaines, l'OL loupait le premier grand test de sa saison à Paris - non sans avoir auparavant dominé un OM malade. Ce deuxième rendez-vous majuscule manqué ne sera pas pour rassurer les Lyonnais quant au potentiel de leur équipe.