Lille au ralenti

  • A
  • A
Lille au ralenti
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Quatrième nul pour Lille, accroché par Nice (1-1).

LIGUE 1 - Quatrième nul pour Lille, accroché par Nice (1-1). Invaincus lors des trois premières journées (trois nuls pour le Losc, une victoire, deux nuls pour l'OGC Nice), Lillois et Niçois s'affrontaient dimanche au Stadium à l'occasion de la 4e journée de Ligue 1. Efficaces défensivement depuis le début de la saison, les deux équipes n'ont pas dérogé à la règle lors de cette rencontre, se quittant sur un nul (1-1), malgré une nette domination des Nordistes. Auteurs d'un seul but depuis le début de la saison, l'oeuvre de Moussa Sow à Rennes lors de la 1ère journée (1-1), les Dogues, qui avaient jusque-là plutôt brillé par leur solidité défensive, avaient à coeur lors de cette rencontre de retrouver leurs qualités offensives, tant louées la saison dernière. D'entrée de jeu, ce sont bien les hommes de Rudi Garcia qui monopolisent le ballon et se montrent les plus dangereux, mais Gervinho est d'abord contré par Pejcinovic, avant de buter sur Ospina, auteur d'une parade décisive (10e et 12e). Des Lillois émoussés ? Recroquevillés en défense, les Niçois procèdent en contre sans toutefois véritablement inquiéter leurs adversaires, jusqu'à ce que Rami retienne Mouloungui dans la surface. L'arbitre siffle un penalty logique, transformé par Faé (0-1, 34e). Après avoir provoqué la faute de l'international tricolore, le Gabonais aurait même pu doubler la mise en contre, mais Mickaël Landreau s'interpose avec brio sur sa frappe puissante (41e). Visiblement émoussés par leur match de Ligue Europa disputé jeudi face aux Roumains de Vaslui (2-0), les Lillois atteignent le repos sans avoir réussi à bouger une solide équipe de Nice, impeccable en défense. De retour des vestiaires, les Dogues poursuivent leur travail de sape qui va finir par payer. A la suite d'une frappe de Frau détournée par Ospina, les Nordistes, peu efficaces dans cet exercice depuis le début du match, jouent rapidement le corner. Gervinho s'infiltre dans la surface et fixe le portier azuréen. L'Ivoirien centre en retrait pour Hazard qui marque dans le but vide (1-1, 67e). Malgré la domination des locaux, Eric Roy, fidèle à ses principes de jeu, décide de faire entrer deux attaquants (Poté et Bamogo à la place de Ben Saada et Mounier), mais sans résultat. A l'inverse, le Losc est tout proche de faire la différence en toute fin de match, mais la tête plongeante de Sow, consécutive à un coup franc mal dégagé de Hazard, ne fait que frôler le cadre d'Ospina (84e). Solidaires, les Niçois, huitièmes au classement, décrochent un bon nul. Malgré quelques mouvements collectifs intéressants, Lille, de son côté, est toujours à la recherche de son jeu flamboyant de la saison dernière.