Lille à l'heure européenne ?

  • A
  • A
Lille à l'heure européenne ?
Partagez sur :

Battu à domicile lors de la première journée de la Ligue Europa par le Sporting Lisbonne (1-2), le Losc, invaincu depuis un mois en championnat, doit prendre sa revanche ce mercredi soir sur la pelouse des Portugais. Un bon résultat lors de cette cinquième journée permettrait aux Dogues, inconstants dans cette compétition, de rester maîtres de leur destin.

Battu à domicile lors de la première journée de la Ligue Europa par le Sporting Lisbonne (1-2), le Losc, invaincu depuis un mois en championnat, doit prendre sa revanche ce mercredi soir sur la pelouse des Portugais. Un bon résultat lors de cette cinquième journée permettrait aux Dogues, inconstants dans cette compétition, de rester maîtres de leur destin. "Les données mathématiques sont simples : si nous voulons garder notre destin entre nos pieds en vue d'une qualification, il conviendra de l'emporter demain (mercredi) soir pour rester seconds." Rudi Garcia a posé mardi les bases du déplacement du Losc au Portugal. Plombée par ses résultats nuls enregistrés à Gand (1-1) et à Sofia (2-2), plus encore que par sa défaite concédée en ouverture sur sa pelouse face au Sporting Lisbonne (1-2), la formation nordiste est à un tournant en Ligue Europa. "Même si cela s'avérera difficile, il faudra obtenir un résultat contre cette formation lisboète qui survole notre poule", confirme l'entraîneur lillois, rapporte le site officiel du club. Une défaite ne plomberait pas définitivement les chances des Dogues de se qualifier pour les seizièmes de finale de la compétition. Mais une victoire contre la Gantoise dans deux semaines au Stadium Nord pourrait ne pas suffire si la formation belge venait à perdre ce mercredi soir contre le Levski Sofia. Seule assurance de ne pas sortir la calculette à la veille de la sixième et dernière journée de la phase de poules ? Gagner à Lisbonne. Plus facile à dire qu'à faire contre une équipe qui reste sur un bon nul contre le FC Porto (1-1), incontestable leader de la Superliga. "On sait qu'en face, il y aura une équipe d'une grande qualité", reconnaît Emerson, le latéral gauche du Losc. Sow et Frau opérationnels ? Les Lillois se souviennent de leur première période catastrophique à l'aller, exploitée par les Portugais pour inscrire deux buts. "Un sentiment de revanche sur nous-mêmes peut exister par rapport à cette première période manquée. Ce soir-là, nous n'avions pas été bons et il conviendra de rectifier le tir", avance Rio Mavuba, le capitaine nordiste. Depuis cette première soirée européenne, le Losc, auteur d'un début de saison tout aussi poussif en championnat (quatre nuls lors des quatre premières journées), a déjà accéléré pour grimper à la deuxième place du classement. "Depuis le match aller, mon équipe a gagné en confiance", concède le coach des Dogues. Une montée en puissance à confirmer face à la meilleure attaque de la compétition (13 buts), qui a passé cinq buts à domicile au Levski Sofia (5-0) et à la Gantoise (5-1), portée par son duo Postiga-Liedson. "Nous ne voulons pas nous focaliser sur un joueur en particulier. Il n'y aura donc pas de plan anti-Liedson ou anti-Postiga, écarte toutefois Rudi Gacia. Tâchons simplement de jouer notre jeu en nous montrant solides et surtout, sortons de cette confrontation sans regret." A voir à la sortie du match, où l'on saura si l'absence de Gervinho, touché aux ischio-jambiers, n'aura pas été préjudiciable. Et si cette politique de turn-over appliquée en Ligue Europa, qui devrait encore profiter à Tulio de Melo pour être titulaire, d'autant que le doute plane encore sur les participations de Moussa Sow (ischio-jambiers) et Pierre-Alain Frau (cheville), n'aura pas été au final contre-productive pour les ambitions européennes du Losc.