Liga, les derniers enjeux

  • A
  • A
Liga, les derniers enjeux
Partagez sur :

La saison 2010-2011 de Liga s'achève samedi par une 38e journée à l'intérêt variable selon la partie du classement à laquelle on s'intéresse. En haut de tableau, les jeux sont faits, le FC Barcelone étant couronné de longue date et l'ensemble des places européennes déjà attribuées. La lutte pour le maintien, elle, fera rage alors que six équipes peuvent toujours accompagner Almeria et Hercules à l'étage inférieur.

La saison 2010-2011 de Liga s'achève samedi par une 38e journée à l'intérêt variable selon la partie du classement à laquelle on s'intéresse. En haut de tableau, les jeux sont faits, le FC Barcelone étant couronné de longue date et l'ensemble des places européennes déjà attribuées. La lutte pour le maintien, elle, fera rage alors que six équipes peuvent toujours accompagner Almeria et Hercules à l'étage inférieur. Une course à l'Europe pliée Le haut du classement ne réserve plus aucun suspense, alors que l'intégralité du plateau des représentants espagnols sur la scène européenne la saison prochaine est déjà connue avant cette 38e et dernière levée. D'ores et déjà sacré pour la 21e fois de son histoire, le FC Barcelone disputera la Ligue des champions en compagnie de son dauphin et meilleur ennemi, le Real Madrid, et de Valence, solide troisième. Après avoir atteint les demi-finales de la Ligue Europa dans cet exercice 2010-2011, Villarreal, 4e, devra passer par le tour de barrage pour participer à la plus prestigieuse des compétitions européennes. Les équipes qui participeront à la prochaine édition de la Ligue Europa sont également identifiées. Il s'agit du Séville FC (5e), de l'Athletic Bilbao (6e) et de l'Atletico Madrid (7e), tandis que le septième bénéficie de la victoire en Coupe du Roi du Real Madrid pour récupérer une place européenne. Reste désormais à savoir dans quel ordre termineront ces trois formations alors qu'elles affichent le même nombre de points au compteur, 55, avant cette 38e journée. Qui pour accompagner Almeria et Hercules ? Pas moins de six équipes joueront avec la boule au ventre ce samedi, conscientes qu'au terme des 90 dernières minutes de la saison l'une d'entre elles sera reléguée en compagnie d'Almeria et d'Hercules Alicante, le club de David Trezeguet, déjà condamnés. A l'aube de cette dernière journée, c'est pour l'heure le Real Saragosse, 18e avec 42 points, qui descendrait en Liga Adelante, la deuxième division espagnole. Les "Blanquillos" devront ramener un résultat de leur déplacement à Levante (12e) pour ne pas connaître les affres d'une nouvelle relégation, trois ans après leur dernière descente. Le Deportivo La Corogne (17e avec 43 points), qui reçoit une équipe de Valence qui n'a plus rien à jouer, est également sur la sellette, au même titre que Getafe (16e avec 43 points), qui accueillera une autre équipe concernée par la descente, la Real Sociedad (14e avec 44 points), pour un véritable match de la peur. Osasuna (15e avec 44 points) jouera sa survie contre Villarreal et Majorque (13e avec 44 points) aura également du pain sur la planche avec la venue de Sergio Agüero et consorts à l'Iberostar Estadio. Quid du Pichichi et du Zamora ? Si le football est un sport collectif, les distinctions individuelles ne manquent pourtant pas. Dans la catégorie meilleur buteur, le roi se nomme Cristiano Ronaldo, auteur de 38 ou 39 buts selon que le coup franc signé du Portugais et dévié par Pepe sur la pelouse de la Real Sociedad, le 18 septembre dernier, lui soit accordé ou non. Le journal madrilène Marca, qui décerne le prix de Pichichi, comprenez de meilleur buteur, comptabilise 39 buts pour le joueur le plus cher du monde. C'est tout simplement un record sur une saison, Telmo Zarra (1950-51) et Hugo Sanchez (1989-90) ayant signé eux 38 buts sur un exercice. Avec 31 buts, Lionel Messi sera le deuxième meilleur artificier d'Espagne, l'Argentin se consolant avec son statut de meilleur passeur de la Liga et ce total hallucinant de 19 passes décisives. De l'autre côté des Pyrénées, les derniers remparts sont également à l'honneur à travers le trophée Zamora, prix également délivré par Marca récompensant le portier qui a encaissé le moins de buts sur la saison. Pour la troisième saison consécutive et la quatrième fois de sa carrière, Victor Valdes, le gardien de but du Barça, devrait être distingué après n'avoir encaissé que 16 buts en 32 sorties. Le troisième gardien de la Roja devance le capitaine de la sélection espagnole et du Real Madrid, Iker Casillas (32 buts encaissés en 34 matches), tandis que Daniel Aranzubia, gardien du Deportivo (33 buts pris en 30 matches), complète le podium.