Lièvremont: "On va positiver..."

  • A
  • A
Lièvremont: "On va positiver..."
Partagez sur :

Toujours aussi tendu face aux médias, même s'il s'est forcé à positiver la nouvelle victoire bonifiée du XV de France face au Canada (46-19) et la qualification quasi assurée pour les quarts de finale qu'elle laisse entrevoir, Marc Lièvremont avoue qu'il pourrait sonder ses joueurs sur la stratégie à adopter dans une semaine face aux Blacks.

Toujours aussi tendu face aux médias, même s'il s'est forcé à positiver la nouvelle victoire bonifiée du XV de France face au Canada (46-19) et la qualification quasi assurée pour les quarts de finale qu'elle laisse entrevoir, Marc Lièvremont avoue qu'il pourrait sonder ses joueurs sur la stratégie à adopter dans une semaine face aux Blacks. Marc, quel est le sentiment qui prédomine à l'issue de cette performance face au Canada ? Je suis content, je ne vais pas faire la gueule tous les soirs après chacun des matches que gagne mon équipe avec le bonus. Ce bonus récompense les joueurs, mais il récompense aussi le public que j'ai trouvé extrêmement chaleureux derrière son équipe. Évidemment, ça ne veut pas dire que tout a été parfait et que je ne me suis pas agacé quelques fois, mais je suis globalement satisfait. Pouvez-vous nous dire ce qui ne vous a en revanche pas satisfait et a pu vous irriter? Je vais en parler aux joueurs avant tout. (silence) Il y a eu des approximations, on a eu du mal à rentrer dans le match, du coup, on s'est crispés et évidemment, tout n'a pas été parfait. Dans quelle mesure les conditions climatiques de ce match ont-elles pu influencer son résultat final ? Certainement, mais c'était les mêmes pour tout le monde et donc pour le Canada. Ils sont, sur le début du match -et ce début de match a compté par rapport à la confiance et à la prise du score- mieux rentrer que nous dans la partie. "On prend des décisions collégiales..." Peut-on dire que l'essai de Damien Traille est venu porter l'estocade aux Canadiens ? Je ne sais pas si c'est lui qui met l'estocade, mais en tout cas, son essai débloque le match et nous fait passer à + 13, donc libère certainement l'équipe de France et fait craquer les Canadiens ; toujours est-il qu'on en marque deux de plus, dans les arrêts de jeu, ce qui nous permet d'arracher le bonus offensif. Sur quel compte mettez-vous la fébrilité du début de rencontre de vos joueurs ? Il y a le capitaine qui est à ma droite, donc peut-être est-il mieux placé que moi pour répondre à ça... En plus, il s'ennuie puisque vous ne lui posez pas de questions, peut-être qu'il pourra mieux répondre... (agacé) Mais je ne sais pas, je n'étais pas sur le terrain, donc force est de constater, c'est vrai, qu'on a commis quelques fautes de mains, qui ne nous ont pas réellement permis de rentrer dans la partie Est-ce que le bilan est différent une semaine après la déception du match face au Japon ? On a dix points et on va passer une semaine sereine pour préparer qui vous savez. C'est vrai que j'avais été agacé la semaine dernière, je l'avais dit, je l'avais exprimé. Mais je crois qu'on a besoin de confiance, de sérénité, les joueurs en tout cas en ont besoin, donc on va positiver cette victoire comme il se doit et préparer avec beaucoup de sérieux le match de samedi prochain. Est-ce que la victoire de l'Irlande samedi sur l'Australie modifie votre approche du prochain match face aux All Blacks ? (voir : Le Trèfle bouleverse la donne) Ça sous-entendrait qu'on va lâcher le match contre les All Blacks ou le perdre volontairement, donc ça nous ferait une bonne raison dans le cas, où on le perdrait, pour dire qu'on l'a fait exprès. Mais certainement que les Blacks vont être dans la même réflexion que nous et vont lâcher le match contre la France pour un tableau plus facile. Il n'a jamais été question, même quand je parlais de l'enchaînement des matches contre les Blacks et contre les Tonga en suivant, qu'on lâche un match quel qu'il soit. Quand bien même il permettrait d'évoluer dans un tableau plus facile, ça reste à prouver parce qu'on en est qu'à la deuxième journée. D'autres surprises, puisque tout le monde considère que la victoire de l'Irlande sur l'Australie est une surprise, peuvent arriver. Je ne crois pas que ce soit très « rugby » en plus, je me vois mal dire aux joueurs: « On lâche le match. » Quand bien même, on voudrait le gagner ce match, on sait que gagner la Nouvelle-Zélande, c'est toujours un exploit et si on le fait samedi prochain, ce sera un exploit. Mais j'attendrai d'en parler aux joueurs pour savoir ce qu'ils peuvent décider, puisqu'on prend des décisions collégiales. Peut-être décideront-ils de lâcher le match s'ils pensent que c'est mieux pour nous pour la suite...