Lièvremont: "J'ai beaucoup aimé"

  • A
  • A
Lièvremont: "J'ai beaucoup aimé"
Partagez sur :

Marc Lièvremont ne le cache pas: pour leur premier match de préparation à la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) face à l'Irlande (19-12), ses Bleus lui ont plu samedi, à Bordeaux. Si, comme il s'y attendait, tout fut loin d'être parfait, le sélectionneur tricolore a particulièrement goûté la première demi-heure enlevée et prometteuse de ce XV de France encore en rodage. De quoi redoubler d'efforts à moins d'un mois du Mondial.

Marc Lièvremont ne le cache pas: pour leur premier match de préparation à la Coupe du monde (9 sept.-23 oct.) face à l'Irlande (19-12), ses Bleus lui ont plu samedi, à Bordeaux. Si, comme il s'y attendait, tout fut loin d'être parfait, le sélectionneur tricolore a particulièrement goûté la première demi-heure enlevée et prometteuse de ce XV de France encore en rodage. De quoi redoubler d'efforts à moins d'un mois du Mondial. Marc, êtes-vous satisfait ce soir ? Oui, à double titre d'ailleurs, puisque l'on souhaitait gagner pour notre dernier match en France, et que l'on souhaitait se servir de ce match comme base de travail. La victoire est là, avec l'état d'esprit, même si ça a été dur en deuxième mi-temps. Les joueurs ont souffert, sans se désunir. Et il y a tout de même ces 25 premières minutes... Certes, ce n'est qu'un tiers de match, mais j'ai beaucoup aimé cette première partie de match, dans l'intensité, la maîtrise, la qualité du rugby produit, les fondamentaux comme la défense. Cette première demi- heure a été extrêmement pleine, avec des séquences de jeu, en termes de rythme, assez impressionnantes. Je crois que les joueurs se sont même mis dans le rouge. Notre fin de première mi-temps a été poussive. Au retour des vestiaires, nous étions peut-être déjà émoussés malgré la coupure et nous avons eu tort de trop gérer... Nous avons eu pas mal d'approximations techniques (le jeu au pied, des passes hasardeuses etc)... C'était extrêmement décousu... Heureusement que l'on a été courageux. Il ne faut pas non plus oublier qu'en face, il y avait les Irlandais, qui ont longtemps subi sans jamais rompre, et qui ont produit un beau rugby. Le jeu produit par vos hommes correspond-t-il à ce que vous attendiez ? Sincèrement, j'ai été surpris par ces 25 premières minutes, par la qualité de jeu. Il y a vraiment eu très peu de déchets, et je crois que l'on arrive à la mi-temps en ayant pris seulement deux pénalités. On craignait beaucoup ces Irlandais, notamment sur les rucks, et l'on a été vraiment maîtres de notre sujet. Après, j'aurais préféré plus d'homogénéité dans le match, car il y a tout de même eu de très très gros passages à vide. Mais cette première demi-heure est très, très intéressante... "Notre mêlée a été dominatrice" A quel point la sortie de Maxime Mermoz (et par conséquent l'entrée de David Skrela et le changement de position de François Trinh-Duc) a-t-elle influencé sur le cours de la partie ? Maxime était déçu de sa sortie. En même temps, il a la chance d'avoir joué les 25 bonnes minutes du match... Mais on n'est pas passés de tout à rien. Alors nous sommes rentrés clairement dans le rouge après une demi- heure de jeu. De là à tirer ce genre de conclusion... Ce n'est pas mon analyse. Avez-vous sorti Maxime par prudence, ou parce qu'il s'était réellement blessé ? Il s'est fait une petite entorse au genou. Certainement sans trop de gravité, mais il était blessé, oui. Ce devrait être l'histoire de 15 jours. Qu'en est-il d'Imanol Harinordoquy ? S'est-il lui aussi blessé ? Je pense qu'il s'agit plutôt d'une contusion. Le "Yach" (Dimitri Yachivili) a eu des crampes aux mollets. Damien (Traille): une contusion également... Des bobos, mais rien de grave. Le fait qu'il n'y ait pas eu de gros pépin est aussi un motif de satisfaction. Que dire de la copie rendue par votre première ligne ? Ils ont fait un bon match. Je pense que notre mêlée a été dominatrice. On a vu cette première ligne mettre vraiment beaucoup de coeur dans le jeu, en défense, avec Dimitri (Szarzewski) en fer de lance. Et une rentrée très intéressante de Jean-Baptiste Poux et Guilhem Guirado. Quel regard portez-vous sur la première prestation de Raphaël Lakafia, qui honorait aujourd'hui sa première cape ? Je suis très content. Il a démontré tout son talent. On sait que c'est un joueur assez explosif, qui aime le ballon. Il aurait même pu offrir un ballon d'essai à Vincent (Clerc), sur un beau démarrage sur une mêlée... On a pu admirer la qualité de sa passe, puisqu'il a fusillé François (Trinh-Duc) sur une passe qui devait faire 40m ! A côté de ça, il était très ému avant le match, donc c'était bien pour lui de rentrer, de jouer 80 minutes pleines. Il a été au diapason de ses collègues du 8 de devant. Un bon match donc.