Lièvremont choisit la stabilité

  • A
  • A
Lièvremont choisit la stabilité
Partagez sur :

Pour affronter l'Irlande, dimanche à Dublin, lors de la 2e journée du Tournoi des VI Nations, Marc Lièvremont a opté pour un XV de France quasiment identique à celui qui avait dominé l'Ecosse (34-21), samedi dernier, au Stade de France. Le seul changement, attendu, concerne Maxime Mermoz, blessé à l'épaule. Il est remplacé par Clément Poitrenaud, aligné à l'arrière, Damien Traille glissant au centre.

Pour affronter l'Irlande, dimanche à Dublin, lors de la 2e journée du Tournoi des VI Nations, Marc Lièvremont a opté pour un XV de France quasiment identique à celui qui avait dominé l'Ecosse (34-21), samedi dernier, au Stade de France. Le seul changement, attendu, concerne Maxime Mermoz, blessé à l'épaule. Il est remplacé par Clément Poitrenaud, aligné à l'arrière, Damien Traille glissant au centre. C'est le nouveau crédo Marc Lièvremont. Pour affronter l'Irlande, dimanche à Dublin, lors de la 2e journée du tournoi des VI Nations, le sélectionneur du XV de France a choisi de faire confiance aux vainqueurs de l'Ecosse (34-21), samedi dernier au Stade de France. Lièvremont prône ouvertement "la stabilité, comme annoncé, au moins pour le début du Tournoi". Par la force des choses, le seul changement parmi les titulaires concerne le Perpignanais Maxime Mermoz, touché à l'épaule, et vraisemblablement absent jusqu'à la fin de la saison. Comme face à l'Ecosse, en début de 2e mi-temps, le sélectionneur a choisi de lancer Clément Poitrenaud à l'arrière, et de faire glisser Damien Traille au centre, aux côtés d'Aurélien Rougerie. Le Biarrot est donc le seul à véritablement bouger. Ouvreur lors des tests d'automne, que Trinh-Duc avait manqués sur blessure, puis aligné à l'arrière contre l'Ecosse, Traille se retrouve maintenant au centre. Un troisième poste en trois matches. "J'avais noté, sourit Lièvremont. On a des solutions, c'est intéressant. J'avais hésité à mettre Clément (Poitrenaud) ou Damien (Traille) à l'arrière, contre l'Ecosse. Damien est bien mieux physiquement et mentalement qu'au mois de novembre. C'est un joueur sécurisant". Avec l'attelage Traille-Rougerie, le patron des Bleus a opté pour une paire de centres version "poids lourds", entourée par les explosifs Médard, Huget et Poitrenaud. Lièvremont compte toujours sur Mermoz Globalement, Lièvremont, satisfait par la prestation de ses troupes contre le XV du Chardon, a choisi de faire confiance aux mêmes hommes, exception faite de Luc Ducalcon, qui endosse le rôle de 23e homme occupé par Sylvain Marconnet samedi dernier. Pourtant, "le bon comportement des remplaçants aurait pu nous inciter à faire des changements, notamment en 2e en 3e ligne." Une entrée de Sébastien Chabal en 8, à la place d'Imanol Harinodoquy, était envisageable, d'autant que, comme le note Lièvremont, "le pack irlandais est plus dense" que celui de l'Ecosse. Mais là encore, la stabilité l'a emporté, comme pour le poste de demi-de-mêlée. En demi-teinte pour ses débuts dans le Tournoi, et remplacé assez tôt, Morgan Parra conserve son poste, aux dépens de Dimitri Yachvili, que Lièvremont juge cependant "très, très bien" actuellement. On ne change pas une charnière à un peu plus de six mois de la Coupe du monde, telle semble être la volonté du staff tricolore, même s'il n'est pas dit que le n°9 biarrot n'ait pas sa chance à un moment ou un autre. Enfin, le sélectionneur a eu un petit mot pour Maxime Mermoz, le grand absent, qui aurait lui aussi été reconduit s'il avait été apte. "On compte toujours sur lui, par son talent, tout comme sur Dimitri Szarzewski (opéré du tendon d'Achille)", assure Lièvremont, qui laisse la porte grande ouverte au Perpignanais et au Parisien en vue de la Coupe du monde... Le XV de départ: Poitrenaud - Huget, Rougerie, Traille, Médard - (o) Trinh-Duc, (m) Parra - Dusautoir (cap), Harinrodoquy, Bonnaire - Pierre, Nallet - Mas, Servat, Domingo. Remplaçants: Marconnet, Guirado, Thion, Chabal, Yachvili, Clerc, Jauzion.