Liévin, le révélateur avant Doha

  • A
  • A
Liévin, le révélateur avant Doha
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - Le meeting de Liévin, un révélateur avant les championnats du monde de Doha.

ATHLETISME - Le meeting de Liévin, un révélateur avant les championnats du monde de Doha. On ne peut le nier. L'absence de Kenenisa Bekele a quelque peu plombé le rendez-vous de Liévin. "C'est un gros coup dur. C'était notre tête d'affiche, toute notre campagne de communication reposait sur lui. C'est rageant mais c'est malheureusement le sport. Les blessures en font partie", s'est désolé Gérard Fremaux, dans les colonnes de l'édition électronique de La Voix des Sports. Le patron du meeting du Pas-de-Calais sait que cette mauvaise nouvelle ne va pas entacher non plus une épreuve qui était considérée il y a une vingtaine d'années comme le passage obligé des cadors de la piste. Si le plateau proposé vendredi soir par les organisateurs ne rivalise pas encore avec les années les plus glorieuses, le programme vaudra le détour. Ne serait-ce que parce que le meeting de Liévin se situe exactement une semaine avant les Mondiaux de Doha. L'occasion pour les Français notamment de s'étalonner. Ladji Doucouré pourra par exemple se mesurer aux deux favoris annoncés du 60 m haies du rendez-vous qatari: Dayron Robles et Terrence Trammel. Bien qu'invaincu en quatre meetings en 2010, le recordman du monde du 110 m haies s'est fait souffler tout récemment la meilleure performance mondiale de l'année par l'Américain: 7"41 le 28 février à Albuquerque contre 7"44 au Cubain, huit jours plus tôt à Birmingham. A Tamgho de prouver Si Bekele devait s'attaquer au record du monde du 3 000 m de Daniel Komen (7'24"90), on assistera peut-être à un record d'Europe de la spécialité. Bouabdellah Tahri, déjà détenteur de celui du 5 000 m, semble en forme pour détrôner l'Espagnol Sergio Sanchez et ses 7'32"41. Le Messin a en effet signé 7'33"73 le 10 février dernier à Stockholm, nouveau record national. Le triple saut attirera également les regards des initiés avec la présence de Christian Olsson. Oublié les ennuis physiques des dernières saisons, le Suédois est revenu à un niveau digne de son palmarès. Recordman du monde en salle (17,83 m en 2004), champion d'Europe, olympique et du monde, Olsson se retrouve parmi les meilleurs cet hiver, le deuxième exactement avec 17,32 m franchis à Birmingham, derrière les 17,39 m de l'Italien Fabrizio Donato. Que fera Teddy Tamgho face à un de ses modèles et aux Cubains Betanzos, Giralt and Copello ? A lui de prouver en tout cas que les gros espoirs suscités par un début de saison 2009 flamboyant (17,58 m le 13 février à Bercy) n'étaient pas qu'une histoire de surrégime. Le champion du monde junior 2008, battu lors des championnats de France le week-end dernier par Colomba Fofana (17,01 m contre 17,16 m) se situe en tout cas au sixième rang du bilan mondial (17,25 m). Leslie Djhone, lui, est devenu champion de France 2010 du 400 m tout en établissant la nouvelle référence de l'Hexagone, 45"85, qui appartenait depuis 18 ans à Stéphane Diagana (46"02). Il sera donc très attendu, sur 300 m, à l'image de Christophe Lemaître sur 60 m. Le tout récent champion de France (6"56) clôturera d'ailleurs son hiver, le pensionnaire d'Aix-les-Bains ayant décidé de zapper Doha pour mieux préparer les Championnats d'Europe de Barcelone fin juillet. Enfin, chez les dames, la meilleure performeuse mondiale de l'année sur le 60 m haies, Priscilla Lopes-Schliep (7"92), défendra son statut face à Perdita Felicien, Ginnie Powell (7"87, le 28 février à Albuquerque) et Vonette Dixon (7"98).