Levi: Aubert, retard à l'allumage

  • A
  • A
Levi: Aubert, retard à l'allumage
Partagez sur :

Sandrine Aubert et Levi, ça ne le fait pas ! Comme la saison dernière, la Française a attaqué sa saison de slalom par une sortie de piste, après seulement 30 secondes sur la première manche du rendez-vous finlandais. C'est l'Autrichienne Marlies Schild qui remporte ce slalom finlandais avec 3 centièmes d'avance sur Maria Riesch et 34 sur Tanja Poutiainen.

Sandrine Aubert et Levi, ça ne le fait pas ! Comme la saison dernière, la Française a attaqué sa saison de slalom par une sortie de piste, après seulement 30 secondes sur la première manche du rendez-vous finlandais. C'est l'Autrichienne Marlies Schild qui remporte ce slalom finlandais avec 3 centièmes d'avance sur Maria Riesch et 34 sur Tanja Poutiainen. Sandrine Aubert serait-elle fâchée avec la piste de Levi ? Pour sa cinquième participation au slalom finlandais en Coupe du monde, la Française a essuyé un nouvel échec, sortant de piste comme en novembre 2006 et comme l'année dernière. Les deux fois où la meilleure slalomeuse tricolore est arrivée en bas en Laponie, les résultats n'ont pas été au rendez-vous, avec une 18e place en novembre 2008, une 22e place en mars 2006. C'est une évidence: le tracé de Levi ne lui convient pas, même si elle aura pu montrer lors des 30 secondes qu'aura durées sa course inaugurale de la saison qu'elle était dans le coup, avec le deuxième temps sur le premier intermédiaire. Malheureusement pour celle qui a terminé quatrième de la Coupe du monde de la spécialité la saison dernière, la suite n'a pas été bien longue avec une faute qui l'a poussée à une sortie de piste prématurée. Bref, une entame de saison à oublier pour Sandrine Aubert qui va désormais tâcher d'oublier cette contre-performance pour se projeter vers ses prochains rendez-vous, en l'occurrence le slalom dans la très chic station d'Aspen, dans le Colorado, le 28 novembre. "Revancharde" et déterminée à "franchir un palier" après une saison 2009-10 en demi-teine marquée notamment par sa cinquième place aux Jeux de Vancouver qu'elle a de son propre aveu eu du mal à digérer, la Française a deux semaines devant elle pour affiner son ski. Riesch un rien suffisante Elle en aura bien besoin car ses rivales n'ont de leur côté pas traîné pour marquer leur territoire, puisque l'on retrouve aux avant-postes de ce slalom inaugural toutes les "cadors" de la spécialité avec un prestigieux podium Marlies Schild-Maria Riesch-Tanja Poutiainen et des places d'honneur pour Susanne Riesch, Nicole Hosp, Lindsey Vonn, Sarka Zahrobska, Michaela Kirchgasser et Tina Maze. Que du lourd et sans doute une bonne dose de déception pour celle qui avait signé le meilleur temps de la première manche, Maria Riesch, qui s'est vue trop belle trop tôt. Car après avoir créé un bel écart sur le premier tracé (58 centièmes d'avance sur Katarina Dürr et 74 sur Nicole Hosp), l'Allemande, championne du monde et olympique en titre de slalom, double tenante du Globe de cristal, a été un rien suffisante sur le deuxième, contrôlant trop dans le mur final pour finalement voir la victoire lui échapper pour 3 petits centièmes au profit de Marlies Schild. En une manche, l'Autrichienne, qui aura su prendre les risques nécessaires, remontait les 81 centièmes de retard concédés sur la première et remportait le 24e succès de sa carrière en Coupe du monde, son 22e en slalom !