Leverkusen sous pression

  • A
  • A
Leverkusen sous pression
@ Reuters
Partagez sur :

BUNDESLIGA - Le club rhénan devra se battre jusqu'au bout pour rester sur le podium.

BUNDESLIGA - Le club rhénan devra se battre jusqu'au bout pour rester sur le podium. Jusqu'à la fin février tout allait dans le meilleur des mondes pour le Bayer Leverkusen. Fort de treize victoires et onze matches nuls en championnat, le club rhénan, invaincu après vingt-quatre journées, régnait en maître sur la Bundesliga. Un mois plus tard, rien ne va plus. Son invincibilité ne s'est pas seulement envolée le 7 mars à Nuremberg (2-3), Leverkusen a aussi perdu quatre de ses cinq derniers matches et reste sur trois défaites consécutives. Sur la série, sa défense a encaissé 13 buts alors qu'elle n'avait cédé qu'à vingt reprises lors de ses vingt-quatre premières sorties. Ce coup de bambou a forcément eu des répercussions au classement. L'ancien leader a été éjecté de son fauteuil par le Bayern Munich que le Bayer reçoit samedi après-midi. Schalke 04 menant grand train, Leverkusen a reculé de deux crans à l'heure du sprint final, avec six points de retard sur le Bayern et cinq sur Schalke 04. Si ce débours n'a rien d'insurmontable, la mauvaise passe des hommes de Jupp Heynckes n'incite pas à l'optimisme. Et avec Dortmund sur leurs talons, à un petit point, les joueurs de Leverkusen ont désormais comme priorité de défendre leur troisième place synonyme en fin d'exercice de tour préliminaire en Ligue des Champions. Face à des Munichois surmotivés Sauver les meubles en quelque sorte pour une équipe qui joue gros ce week-end avec la réception de Franck Ribéry et ses partenaires. Contre une formation en pleine confiance, qui risque de surfer sur la vague de sa qualification pour le dernier carré de la Ligue des Champions aux dépens de Manchester United, Leverkusen a l'occasion en cas de victoire de revenir se mêler à la course. Un revers devant les Bavarois signifierait en revanche l'envol des derniers espoirs de titre. Et le risque de voir le Borussia, en déplacement à Mayence, le déposséder de sa place sur le podium. Pour repartir du bon pied, le Bayer pourra compter sur Stefan Kiessling, deuxième meilleur buteur du championnat avec 18 réalisations. Le club rhénan a réussi le mois dernier à faire prolonger son jeune attaquant international jusqu'en 2015. Une preuve qu'il reste ambitieux et aspire à retrouver son lustre du début de la précédente décennie. Finaliste de la Ligue des Champions en 2002, année ou le club de Rhénanie avait pour la quatrième fois de son histoire terminé vice-champion d'Allemagne, Leverkusen coure toujours, depuis sa création en 1904, derrière un premier titre en Bundesliga. Ce n'est pas dit que ce soit pour cette année encore.