Leverdez: "Je suis plus serein"

  • A
  • A
Leverdez: "Je suis plus serein"
Partagez sur :

A quelques jours des Internationaux de France de badminton, qui se tiendront à Pierre de Coubertin du 25 au 30 octobre , Brice Leverdez est revenu pour nous sur ses chances de remporter l'épreuve parisienne du circuit World Super Series. Le numéro un français espère "aller le plus loin possible" afin d'assurer sa qualification olympique pour les JO de Londres.

A quelques jours des Internationaux de France de badminton, qui se tiendront à Pierre de Coubertin du 25 au 30 octobre , Brice Leverdez est revenu pour nous sur ses chances de remporter l'épreuve parisienne du circuit World Super Series. Le numéro un français espère "aller le plus loin possible" afin d'assurer sa qualification olympique pour les JO de Londres. Brice, avez-vous réussi à digérer votre défaite face à Sho Sasaki lors des Championnats du monde d'août dernier en Angleterre ? Je n'ai pas fait un mauvais match aux Championnats du monde contre cet adversaire mais c'est vrai que je n'ai pas gagné. Depuis, j'ai bien travaillé et j'ai obtenu de bons résultats en septembre. Comment vous êtes-vous préparé pour ces Internationaux de France ? Je suis parti en Allemagne la semaine dernière pour me mesurer au numéro un allemand. Physiquement, je me suis bien préparé et j'ai mis en place des tactiques face aux adversaires que je vais affronter à Coubertin. Quels sont vos objectifs ? Je veux arriver au deuxième tour car pour l'instant, je n'ai jamais réussi à le faire. J'espère aller le plus loin possible et réaliser un excellent tournoi. "Une année difficile" Dans quel état d'esprit abordez-vous ces IBW à Paris ? Je suis plus serein que d'habitude. Je n'ai jamais réussi à bien jouer aux Internationaux de France. J'ai envie de me faire plaisir sur le court. Quels vont être les clés pour réussir un bon tournoi ? Il faudra que j'ai un relâchement total sur le court ainsi qu'une grosse concentration. Si j'arrive à jouer mon meilleur jeu, je peux battre n'importe quel joueur. Pensez-vous déjà à la qualification olympique ? Elle est dans mon esprit depuis l'année dernière. Elle est également présente dans la tête de tous les joueurs de l'équipe de France. C'est en bonne voie, non ? Pour se qualifier, il faudra terminer meilleur français au classement mondial, parmi les 55-60 premiers mondiaux. Cela va être une année difficile car il y a encore beaucoup de tournois qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Londres. Me concernant, je suis à la moitié de ma qualification et je suis bien lancé. C'est donc en bonne voie.