Leveaux veut son rachat

  • A
  • A
Leveaux veut son rachat
Partagez sur :

NATATION - Déçu par son échec sur 50 mètres, Amaury Leveaux espère se racheter lors du 100 mètres, samedi.

Déçu par son échec sur 50 mètres, Amaury Leveaux espère se racheter lors du 100 mètres, samedi. Ophélie-Cyrielle Etienne a elle pris le bronze sur 800 mètres.Les championnats de natation ne laissent que peu de place aux temps morts. Pas assez parfois pour certains comme pour Frédérick Bousquet qui, qualifié ce vendredi pour les demi-finales du 100 mètres nage libre au lendemain de son titre sur 50 mètres, a préféré faire l'impasse sur cette distance pour se concentrer sur le 50 mètres papillon au programme du week-end. Mais pour Amaury Leveaux, cet enchaînement de courses à du bon. Pas le temps de ressasser la perte de son titre européen du 50 mètres, le nouveau pensionnaire du Lagardère Paris Racing a replongé dès vendredi dans le bain de la compétition. Avec gourmandise. Déçu par sa quatrième place sur le 50 mètres qu'il estime due à une mauvaise gestion de sa journée, l'ancien protégé de Lionel Horter s'est montré plus discret ce vendredi sur 100 mètres que la veille, quand il s'est mis tout seul la pression en signant les meilleurs temps des séries et des demi-finales. L'élève de Frédéric Vergnoux a cette fois-ci fait le travail. Sans plus. Auteur du quatrième chrono des séries (46"84) derrière la triplette russe Lagunov, Izotov et Fesikov, le recordman du monde de la distance s'est tout de même permis de remporter sa demi-finale en 45"83, soit trois centièmes moins vite que Daniil Izotov dans la première demi-finale. De quoi lorgner samedi en finale sur son record du monde établi l'année dernière à Rijeka (44"94). Etienne, première chez les grandsQualifiée dans la matinée pour la finale du 50 mètres papillon avec le troisième temps des séries, Diane Bui Duyet n'a pas réussi à récupérer à temps, prenant la cinquième place de la course en 25"39, soit deux centièmes de moins que son temps des demies... Une déception effacée dans le camp tricolore par la médaille de bronze décrochée par Ophélie Cyrielle Etienne sur 800 mètres. Finaliste du 200 mètres nage libre aux Jeux Olympiques de Pékin, la triple médaillée d'or des Championnats du monde de natation juniors 2006 décroche à cette occasion sa première breloque chez les grands dans un championnat internationale.