Leveaux reste trop court

  • A
  • A
Leveaux reste trop court
Partagez sur :

Au terme du deuxième jour des Championnats d'Europe en petit bassin disputés à Szcezcin, en Pologne, l'équipe de France, privée de ses médaillés de Shanghai, guette toujours son premier podium. Les trois finalistes tricolores du jour, Amaury Leveaux sur 100m papillon (7e, 50"79), Coralie Dobral sur 200m brasse (9e, 2'23"79) et Diane Bui-Duyet sur 50m papillon (5e, 26"13), restent à bonne distance de la "caisse".

Au terme du deuxième jour des Championnats d'Europe en petit bassin disputés à Szcezcin, en Pologne, l'équipe de France, privée de ses médaillés de Shanghai, guette toujours son premier podium. Les trois finalistes tricolores du jour, Amaury Leveaux sur 100m papillon (7e, 50"79), Coralie Dobral sur 200m brasse (9e, 2'23"79) et Diane Bui-Duyet sur 50m papillon (5e, 26"13), restent à bonne distance de la "caisse". Toujours pas de médaille pour l'équipe de France-bis engagée cette semaine aux Championnats d'Europe en petit bassin de Szczecin, où ce vendredi les Bleus ont comme la veille fait choix blanc. Ainsi, Coralie Dobral, qualifiée pour la finale du 200m brasse, doit se contenter de la 9e place (2'23"79) loin de la Danoise Rikke Moeller Pedersen sacrée en 2'19"55. Autre finaliste tricolore du jour, Amaury Leveaux, pour sa première finale internationale depuis 2009, n'a pas plus droit de cité sur le podium d'un 100m papillon dominé par le nouveau héros local, le Polonais Konrad Czerniak, déjà titré la veille sur 50m nage libre et qui s'offre encore l'or en 49"62 (m.p.m), intouchable pour Leveaux (7e, 50"79), bien que le Parisien a amélioré son chrono en Pologne (par rapport à ses 52"50 des "France", à Angers, ndlr). Pas plus de réussite pour Diane Bui-Duyet qui, s'il avait su se faufiler jusqu'en finale du 50m papillon, à la différence de sa cadette, Justine Bruno, éliminée en demi (16e, 26"75), reste cantonnée à la 5e place (26"13). Qualifié pour les demi-finales du 100m nage libre, Mehdi Metella échoue lui à la 12e place (48"10), éliminé pour un centième. Un Cseh à la douzaine S'il doit subir au niveau planétaire la domination des Phelps et autre Lochte, Laszlo Cseh demeure à 26 ans une référence sur le vieux continent. Et le Hongrois le prouve une fois de plus cette semaine aux Championnats d'Europe en petit bassin de Szczecin. Au lendemain de son 11e titre européen en bassin de 25 mètres sur 200m 4 nages, Cseh décroche une nouvelle médaille d'or sur 400m 4 nages en 4'01"68 devant son compatriote David Verraszto (4'03"03). A noter sur 100m brasse la victoire attendue du Norvégien Alexander Dale Oen (57"05) et le retour aux affaires de la championne olympique allemande Britta Steffen, victorieuse du 100m (51"94), puis du relais 4x50m 4 nages, après deux saisons anonymes.